Rendez vos voyages plus vivants

Les longs périples routiers n’ont plus besoin de se transformer en un long concert de « Quand est-ce qu’on arrive? »

De Gander à Terre-Neuve, à Yellowknife dans les Territoires du Nord-Ouest, ou à Victoria en Colombie-Britannique -- le Canada est aussi grand que magnifique. Surtout si vous le traversez en voiture.

Cependant, il y a de fortes chances que, durant votre voyage routier, il y ait un moment où le paysage -- ou ceux qui vous accompagnent -- ne suffise pas à vous distraire en route. En tant que « capitaine », il vous revient non seulement de vous assurer que tout le monde arrive entier et à bon port mais aussi que vos passagers se divertissent en chemin.

Pour ceux qui ne sont pas des « G.O. » dans l'âme, parvenir à distraire famille et amis sur de longs trajets peut être inquiétant. Mais n'ayez crainte, voici quelques idées et suggestions, basées sur des années de voyages à travers le pays, qui vous permettront d'éviter que vos passagers -- enfants et adultes -- ne hurlent trop souvent « Est-ce qu'on est arrivé? »

Vous n'aurez jamais à menacer de « retourner à la maison »

On connaît tous les difficultés de prendre la route avec des enfants. Ils ont faim : on les nourrit. Ils ont soif : on leur donne à boire. Ils ont besoin d'aller aux toilettes : on s'arrête dès qu'on peut. Ils s'ennuient : euh...

Pour les plus jeunes enfants, la solution est vraiment facile si vous permettez les jeux électroniques dans la voiture. Mais, selon moi, apporter ses propres jeux en route va à l'encontre de l'objet d'un voyage routier : partager une expérience différente de celle qu'on vit les 50 autres semaines de l'année.

À Lire : Parcourir de longues distances sans s’ennuyer

Rendez vos voyages plus vivants

Commencez plutôt par des jeux interactifs -- sans piles requises -- qui impliqueront chacun dans la voiture. Vous pouvez essayer l'un de ces jeux ou tous pour voir celui qui donne les meilleurs résultats. Trouver le monument choisi par quelqu'un, mais avec une couleur associée; à tour de rôle, chacun choisit un animal commençant par une lettre (de A jusqu'à Z) et les autres doivent deviner lequel; le jeu des 20 questions (choisir un objet que les autres doivent deviner... en 20 questions ou moins); chacun choisit une marque différente et compte les véhicules de cette marque venant en sens inverse (celui qui en a le plus gagne).

Ces jeux « mentaux » ne coûtent rien et peuvent durer aussi longtemps que personne ne se dispute.

Si votre voyage dure plus qu'un jour, il vous faudra peut-être investir un peu de temps et d'argent dans un magasin à « un dollar ». Vous y trouverez des petits jeux magnétiques pour la voiture comme un bingo ou un jeu de serpents et échelles. Ces activités sont généralement faciles à apprendre et se font à plusieurs (bien), ne prennent pas beaucoup d'espace (encore mieux) et ne font pas de dégâts en roulant (le meilleur).

Si les enfants sont un peu plus âgés, des livres audio (sur CD ou téléchargeables sur un iPod) sont une bonne façon de brûler quelques heures ou -- si vous êtes chanceux -- jours. Si votre voiture n'a pas de système d'info-divertissement intégré, il existe des lecteurs DVD abordables pour près de 100 $. Ou vous pouvez amener votre ordinateur portable. Comme l'embargo sur les jeux électroniques, cependant, essayez de conserver les films comme dernier recours, lorsque les cris ou les crises menacent l'ordre public.

Au-delà des jeux, il y a d'autres activités pour que le temps paraisse moins long en voyage.

Pourquoi ne pas essayer d'impliquer les enfants dans la planification du voyage lui-même? Laissez les enfants participer (en restant raisonnable) dans le choix des pauses touristiques, choisir le restaurant ou la halte routière où vous prendrez une pause pour le repas. Ils peuvent également suivre sur une bonne vieille carte le trajet effectuer ou utiliser la méthode moderne et indiquer les lieux à visiter sur le GPS si vous en avez un. (Selon le candidat, il vous faudra peut-être vérifier les données entrées pour ne pas atterrir à Saint-Jean au Nouveau-Brunswick plutôt qu'à Saint-Jean de Terre-Neuve.)

Lors de votre choix d'options de divertissement pour votre voyage routier de l'été avec les enfants, la meilleure approche est d'en parler avec eux avant de partir. Demandez-leur quelles activités ils préfèreraient (hormis les Game Boy) pour que ni eux ni vous ne soyez déçus deux jours après le départ alors qu'il reste encore cinq jours de route. Inutile d'emporter un Monopoly si vos enfants en sont encore à « serpents et échelles ».

En fait, les adultes peuvent être plus difficiles que les enfants

Et vous pouvez me croire. Essayer de faire participer une personne de plus de 14 ans aux petits jeux de voyage peut vous ôter tout le plaisir de voyager avec elle. Alors que faire si vous voyagez cet été avec des amis ou des membres de la famille qui sont tous majeurs et vaccinés?

Rendez vos voyages plus vivants

Passé un certain âge, bien sûr, les gens ont ce que les psychologues appellent « du vécu ». Ce qui veut dire qu'une petite excursion dans votre passé commun peut être une excellente distraction pour éviter les longs regards ennuyés par la fenêtre. Si vous êtes en famille, demandez-leur de raconter les voyages routiers qu'ils faisaient lorsqu'ils étaient petits. Si vous voyagez avec des amis, il y a toujours le bon vieux jeu « quand est-ce que vous avez fait ... la première fois »...

Si personne parmi vos passagers n'a la langue bien pendue, vous pouvez toujours essayer une variante pour adulte des jeux mentionnés plus haut.

Selon les goûts musicaux de chacun à bord, trouvez le titre d'une chanson est toujours un bon passe-temps. Laissez le passager avant gérer la musique et vous, le conducteur, pouvez être le jury. La myriade de jeux de « Quelques arpents de piège » est également une bonne source de distraction pour adultes. Les charades? Plutôt médiocre.

Comme pour les enfants, la meilleure solution pour divertir les passagers adultes c'est d'écouter ce qu'ils veulent faire.

Surtout si vous avez un seul passager.

S'il y a une chose que j'ai apprise au cours de mes innombrables voyages routier, c'est que les gens adorent parler d'eux en général. Il suffit de leur poser les bonnes questions et ils s'occuperont eux-même de vous divertir.

Quant à vous, vous n'aurez plus qu'à vous occuper de la partie facile : conduire.