Mis à jour le: 23 janvier 2013 03:34 | par AFP

Quand les chiens errants donnent des leçons de sécurité routière



Les chiens errants sont devenus un allié de la police roumaine pour faire baisser le grand nombre d'accidents impliquant des piétons. Filmés en train de traverser sagement sur les passages piétons, ils donnent un exemple crucial dans un nouveau spot de prévention.

"Si eux peuvent le faire, tout le monde peut le faire aussi. Traversez sur les passages piétons", lance ce spot diffusé sur les télévisions.

Toutes les scènes du court-métrage sont réelles et ont été filmées à Bucarest et dans d'autres villes de Roumanie.

"C'est un message extraordinaire, on voit que les animaux sont capables de respecter des règles de prudence très importantes", a déclaré à l'AFP le chef de la police routière de Roumanie, le commissaire Lucian Dinita.

Le message donné par ces chiens errants --"maïdanezi" comme les appellent les Roumains-- revêt une importance cruciale dans un pays où 360 personnes sont mortes en 2012 et 1.273 ont été blessées "en raison de l'indiscipline des piétons", selon la police.

"J'étais très étonnée quand j'ai vu combien de piétons meurent dans des accidents de la route", explique à l'AFP la conceptrice du spot, Semida Duriga, directrice créative de l'agence Next Advertising.

"J'ai alors pensé à des scènes que chacun d'entre nous voit à Bucarest avec des chiens errants qui traversent sur les passages piétons, qui attendent que le feu soit rouge pour les voitures avant de passer de l'autre côté de la rue", a-t-elle ajouté.

"Ces chiens n'ont eu aucun cours de prévention routière et pourtant, instinctivement, ils agissent comme ça pour leur survie", poursuit-elle.

Il y aurait environ 40.000 chiens errants à Bucarest, selon les ONG et les autorités.

Les quadrupèdes ont emménagé dans la rue en raison des démolitions ordonnées par l'ex-dictateur Nicolae Ceausescu dans les années 1980. Des quartiers entiers de maisons avec cour disparurent, remplacés par des barres d'immeubles où les chiens ne trouvèrent plus leur place.

Depuis, ils n'ont plus vraiment disparu du paysage bucarestois malgré une campagne d'euthanasie massive entre 2001 et 2007.

Nombre d'habitants leur donnent régulièrement à manger et une nouvelle loi prévoyant de les euthanasier a été jugée inconstitutionnelle fin 2012.

© 2013 AFP

Haut de pageBas de page

Recommandés dernièrement