Mis à jour le: 17 janvier 2013 04:47 | par Pierre Saint-Arnaud, La Presse Canadienne, thecanadianpress.com

Le Salon de l'auto de Montréal ouvre ses portes



MONTRÉAL - Il risque d'y avoir congestion ce week-end au Palais des congrès de Montréal en raison de l'ouverture, vendredi, du Salon de l'auto, qui s'y tiendra jusqu'au 27 janvier.

Le salon présente cette année une première mondiale, la Honda Gear, une voiture concept dans la catégorie sous-compacte, et plusieurs premières nord-américaines et canadiennes.

«C'est fabuleux de voir Honda choisir Montréal pour présenter cette voiture, qui n'a jamais été vue ailleurs dans les autres salons du monde», lance avec enthousiasme l'ex-coureur Bertrand Godin, porte-parole du salon depuis 11 ans.

«Ça démontre que les manufacturiers considèrent notre marché comme étant un marché important et surtout pour les sous-compactes. Nous sommes des passionnés de sous-compactes. C'est un beau clin d'oeil de Honda», ajoute-t-il.

Outre la Gear, que l'on ne verra pas sur les routes de sitôt puisqu'il s'agit d'abord et avant tout d'un exercice de design, plusieurs autres dévoilements de modèles qui, eux, seront dans les salles de montre, étaient au menu jeudi lors de la journée de presse précédant l'ouverture du salon.

«Les fabricants font des efforts étonnants pour faire des présentations sublimes, emmener des voitures exceptionnelles, explique Bertrand Godin. Nous avons aussi une première nord-américaine, 44 premières canadiennes. Quand on mélange ça avec tous les gens qui sont passionnés de voitures, qui vont venir ici au Palais des congrès, ça fait une chimie magique.»

Lui-même passionné d'automobiles, on s'en doutera, l'ex-pilote souligne que le salon en a pour tous les goûts.

«Au salon, on peut venir découvrir les nouvelles technologies. On peut comparer un véhicule qu'on veut se choisir éventuellement et on a aussi la possibilité de faire un pas dans le passé et revoir des voitures qui ont marqué notre histoire», dit-il.

Les amateurs de voitures de collection pourront en effet admirer quelques modèles provenant de chacune des décennies depuis les 100 dernières années dans l'«Allée du centenaire».

Autrefois vues comme une curiosité, les voitures électriques et hybrides font désormais partie du décor, alors que les constructeurs multiplient les modèles utilisant l'énergie électrique.

On y retrouve même cette année l'étonnante Fisker Karma, une voiture sport dont la carrosserie n'a rien à envier aux rutilantes italiennes et qui peut développer 403 chevaux lorsque le pilote combine les batteries et le moteur à essence de ce puissant hybride, dont les émissions annuelles de CO2 sont moins de la moitié de celles de la minuscule Fiat 500.

Le salon organise d'ailleurs des essais routiers pour les visiteurs avec huit modèles de voitures électriques. Malheureusement, la Fisker n'est pas du nombre...

«L'objectif est de faire comprendre le plaisir de conduire ce genre de véhicule. C'est presque une préparation pour un avenir rapproché alors qu'on se dirige de plus en plus vers cette technologie», explique M. Godin.

Comme à tous les ans, l'exposition comprend une halte-garderie _ sur le thème de l'automobile, évidemment _, permettant aux parents de parcourir le salon à leur aise afin de magasiner le modèle qu'ils convoitent ou simplement de se rincer l'oeil en admirant des voitures hors de prix, dont certaines valent souvent plus que leur condo ou leur maison!

Haut de pageBas de page

Recommandés dernièrement