Mis à jour le: 5 décembre 2012 08:19 | par Lia Lévesque, La Presse Canadienne, thecanadianpress.com

L'autoroute 30 ouvrira le 15 décembre



MONTRÉAL - Après des années d'attente, la voie de contournerment de Montréal, la 30, ouvrira finalement le 15 décembre, avec un système de péage hybride, ont annoncé mercredi le ministère des Transports du Québec et l'entreprise NA-30.

Le coût d'un passage sera de 1,50 $ pour une voiture sans frais d'administration par passage. Pour les camions, le tarif sera de 1,15 $ par essieu.

Il sera possible de payer comptant ou par carte de crédit, sur place, ou par transpondeur, c'est-à-dire avec une vignette collée dans le parebrise, balayée par un radar, mais qui nécessitera alors un paiement à l'avance. Le conducteur devra dans tous les cas ralentir et franchir une barrière.

«Pour nous, c'est mission accomplie, après quatre ans et trois mois. L'ouverture sera tel que prévu le samedi 15 décembre», s'est exclamé Denis Léonard, directeur de NA-30, pour Nouvelle Autoroute 30, en entrevue après la présentation.

Il y aura sept voies de péage dans chaque direction afin d'éviter l'attente.

Cette portion de l'autoroute 30, qui finalise la voie de contournement de Montréal par le sud, a été réalisée par un partenariat public-privé, qui fait que l'entreprise NA-30 sera responsable de l'entretien pendant les 30 prochaines années.

Pas comme la 25

Les autorités croient pouvoir éviter les ratés connus avec le pont de la 25, lui aussi à péage et fonctionnant avec un système de transpondeur. Peu après son inauguration, des usagers du pont s'étaient plaints de surfacturation ou de devoir payer des frais d'administration.

M. Léonard assure que ce ne sera pas le cas avec l'autoroute 30. «Pour l'autoroute 30, il n'y aura pas de facturation. Les gens qui vont passer au péage vont payer par carte de crédit, par argent comptant lors du passage. Donc, nous on n'a pas de frais de financement à ajouter aux tarifs pour pouvoir aller facturer, puis collecter les gens après leur passage», a expliqué M. Léonard.

Pour les usagers réguliers qui préfèrent avoir recours au système de transpondeur, «ils vont devoir ouvrir un compte en ligne, mettre de l'argent dans leur compte et ça va être débité automatiquement lors de chaque passage», a-t-il ajouté.

Au ministère des Transports, Sandra Sultana, directrice de la gouvernance des projets stratégiques, a expliqué que l'autoroute 30 est un projet différent de celui du pont de la 25 au plan du type d'usage.

«L'autoroute 30 est dans un milieu qui est semi-urbain à rural, beaucoup moins d'achalandage, beaucoup moins de véhicules qui passent. C'est un trafic qui est interprovincial, international, interrégional, de grand centre urbain à grand centre urbain. Le fait qu'il y ait des véhicules de cette nature-là nous a imposé de mettre un sysème qui permettait d'avoir un paiement sur place, et non seulement un trafic par transpondeur, qui est un trafic d'habitués, d'usagers fréquents», a-t-elle expliqué.

Fait à noter, il n'y aura qu'un seul poste de péage. Mais l'autoroute comptera huit sorties qui vont permettre de faciliter la circulation locale et de quitter avant le péage.

«C'est pour les gens qui vont vraiment contourner l'île de Montréal. Toutes les autres personnes, à Beauharnois et Salaberry-de-Valleyfield, vont pouvoir emprunter l'autoroute 30, aller directement au pont Mercier sans aller au poste de péage», a souligné M. Léonard.

Après l'ouverture aux usagers le 15, il y aura inauguration officielle le 17 décembre.

Haut de pageBas de page

Recommandés dernièrement