1 février 2013 14:40 | par Francis Brière pour MSN Autos

Mercedes-Benz B250 2013



Mercedes-Benz B250 2013 (© Photo : Francis Brière)

Miami, Floride - Les automobilistes canadiens ont rarement l'occasion de s'offrir un véhicule qui n'est pas vendu aux États-Unis, surtout s'il s'agit d'un produit européen. Les constructeurs dépensent des sommes astronomiques pour homologuer un modèle vendu de ce côté de l'Atlantique, ce qui signifie généralement que les dirigeants souhaitent en livrer le plus grand nombre possible. En revanche, il existe des voitures qui, selon toute vraisemblance, ne plaisent pas aux Américains, mais qui pour différentes raisons ont la cote chez nous. C'est le cas de la Mercedes-Benz B250 que le constructeur de Stuttgart a présenté aux journalistes sous le soleil de la Floride.

Malgré des ventes dépassant les 3000 unités au Canada en 2011, la Classe B avait tout de même un sérieux besoin d’être rafraichie. De fait, la voiture à hayon, petite familiale, demi-break ou monospace de poche -  c'est selon -, a subi des transformations majeures, à commencer par l'architecture. La B n'est plus édifiée sur la plateforme dotée du plancher "sandwich", mais bien à partir d'une base plus conventionnelle qui servira également à la Classe CLA, modèle qui sera aussi vendu chez nous, ainsi qu’à la troisième génération de Classe A. Par rapport à l'ancienne génération, elle offre un empattement plus long, plus d'espace, plus de confort, une consommation de carburant plus raisonnable et un équipement de série plus complet. Notons de plus que la B a pris du poids (75 kilos). Malgré cette surcharge, la voiture offre des performances qui n’ont rien à voir avec celles de l’ancien modèle.

Mercedes-Benz B250 2013 (© Photo : Mercedes-Benz)

Se refaire une beauté

Si la nouvelle Classe B ne possède pas encore une silhouette excitante, son allure extérieure a tout de même subi quelques transformations qui lui confèrent plus de prestance. La devanture hérite d'une nouvelle grille et de phares bi-xenon offerts en option, tandis que le toit a été abaissé de 46 millimètres. Les designers ont également prévu des roues exclusives de 17 ou 18 pouces, aussi suggérées en option avec le pack sport. Les lignes de caisse ont été dessinées et proposent des formes plus fluides. Mercedes-Benz offre également en option le toit vitré panoramique.

Dans l'habitacle, le travail des designers suscite davantage d'intérêt. La Classe B d'ancienne génération a souffert d'une présentation jugée vieillotte et peu intéressante d'un point de vue purement conceptuel. L'intérieur de la voiture a été entièrement revu, allant des sièges à la planche de bord, en passante par le volant. Mentionnons que la nouvelle architecture de la Classe B dispose d'une configuration de plancher conventionnel, ce qui change considérablement la position de conduite et le confort des occupants. Cette impression d'être assis trop bas et d'avoir les jambes à l'horizontal est maintenant révolue. L'accès à bord est facile et les sièges offrent confort et soutien. Notons que la sellerie de cuir est fournie de série.  Le volant ergonomique permet de l'agripper de façon optimale pour un contrôle parfait. En prenant place à bord de la voiture, c'est l'écran ACL qui attire immédiatement l'attention, avec son positionnement  au-dessus des orifices de ventilation, au centre de la planche. De série, Mercedes-Benz propose un écran de 5,8 pouces servant à commander le système d'information et de divertissement. En option, le manufacturier allemand vous propose un écran de 7,0 pouces avec navigation par satellite, système de stockage de musique, chargeur de six disques CD ou DVD.

« Page suivante »: Du nouveau sous le capot
Haut de pageBas de page

Recommandés dernièrement

publicité