Birmingham (Alabama) - Certains de mes souvenirs les plus chers au volant l'ont été dans une Porsche Boxster, plus spécifiquement dans la RS60 de série limitée. À travers la Forêt Noire, et sur des autobahns sans limite de vitesse, dépassant lentement des BMW M5 et des Mercedes-Benz AMG au régime maximal limité électroniquement, ces souvenirs sont gravés dans ma mémoire pour longtemps. Bien qu'elle n'ait pas le même bagage historique qu'une 911, pour moi, l'équilibre, l'aplomb et la pureté de la Boxster en feront une de mes voitures favorites pour toujours. Dans cette voiture, conduire est un plaisir, quel que soit le genre de conduire que vous fassiez, et c'est le cas depuis le lancement de la voiture en 1996.

Porsche Boxster S 2013(Photo : Justin Couture)

Malgré le fait qu'elle existe depuis 17 ans, il est difficile de se mettre dans la tête qu'elle utilise encore sa plateforme originale. Chaque année a apporté sa nouveauté -- nouvelle esthétique, nouvel habitacle, moteurs différents, ajout technologique -- mais le squelette est resté le même. La Boxster n'a jamais été trahie par son âge; des raffinements et des renforcements l'ont gardée aussi fraîche qu'au jour de sa naissance. Mais l'heure est venue aujourd'hui pour quelque chose d'entièrement nouveau.

Beauté partout
Comme la dernière 911, le design de la Boxster est parti d'une feuille blanche, même si ce n'est pas évident à l'œil. Porsche a résisté à la tentation de trop l'allonger -- elle est à peine plus longue -- mais, à l'intérieur de son empreinte au sol, les choses ont beaucoup changé. Autant l'empattement que la voie ont été augmentés tandis que tout l'habitacle a été déplacé vers l'avant. Alors que la Boxster et la 911 continuent à partager un nombre considérable de pièces, tout comme l'originale, chaque panneau de carrosserie de la Boxster, du museau à la queue, est nouveau. Maintenant qu'elle n'avait plus à accommoder les portes de la 911 (comme le faisait la génération précédente), par exemple, l'équipe de design a eu la liberté de créer une machine avec davantage de cohérence visuelle. De ses blocs optiques équarris à l'avant à ses grosses roues de 20 pouces en passant par son petit déflecteur arrière, la dernière Boxster fait quelques clins d'œil aux cabriolets Porsche du passé et à la voiture exotique de demain, la 918 Hybrid. L'ancienne Boxster était mignonne. De petits ajustements aux proportions et une plus grande finesse dans les détails ont fait de la nouvelle Boxster une beauté.

À voir aussi sur MSN Autos :
Trouvez un concessionnaire Porsche
Comparez la Boxster S 2013

Porsche Boxster S 2013(Photo : Justin Couture)

Il y a aussi une beauté considérable dans ce que vous ne voyez pas. Un cocktail d'aluminium et d'aciers de haute résistance en ont augmenté la rigidité structurale de 40 pour cent, un pourcentage d'autant plus impressionnant que la voiture a perdu 35 kilos. Le toit repliant entièrement automatique (plus de loquet) est mieux pensé; des arceaux en magnésium ont permis de perdre quelques grammes malgré une augmentation de l'isolant. Il se replie aussi plus rapidement, en neuf secondes seulement au lieu de 12 auparavant. Mieux encore, contrairement au toit rétractable des Z4 ou SLK, vous pouvez l'ouvrir ou le fermer en roulant jusqu'à 50 km/h. Replier le toit n'affecte pas le volume du coffre.

C'est donc ce que j'ai fait. Il m'a suffit d'appuyer sur un interrupteur sur la console pour être enveloppé dans l'air humide de l'Alabama. Un coup d'œil rapide autour de moi révèle que l'habitacle est ce qui a le plus changé dans la nouvelle voiture. À droite, la console étroite monte jusqu'au tableau de bord, une configuration empruntée aux 911, Panamera et Cayenne. Derrière le volant à trois branches familier se trouve un bloc d'instruments simplifié, avec trois cadrans. Celui de droite est numérique et peut afficher le système de navigation de la voiture. Il est difficile de croire par moments qu'on n'est pas au volant d'une 911 -- après tout on est assis sur des sièges de 911, dans un habitacle qui semble radicalement plus grand. La Boxster est également construite comme une 911, avec une qualité d'assemblage et de finition de premier plan, avec des cuirs souples un peu partout, et peut inclure des options luxueuses de la 911 comme des sièges ventilés, une climatisation à deux zones, un volant chauffant et un système de contrôle du stationnement avec vue de haut.

Performances de 911, consommation de voiture compacte
Comme auparavant, deux motorisations sont offertes. Pour le bénéfice de la consommation, la cylindrée du six-cylindre opposé à plat est passée de 2,9 à 2,7 litres, mais pas à un quatre-cylindre turbo comme on s'y attendait et comme la plupart des concurrents l'ont fait. La puissance a augmenté à 265 chevaux et la voiture est maintenant plus rapide, accélérant à 100 km/h en 5,5 secondes seulement. Son appétit pour le carburant super a baissé; avec la transmission PDK, elle consomme en moyenne 7,9 L/100 km si vous faites preuve de modération. S'il y a un revers, il est bien petit -- une réduction de couple de 7 lb-pi.

Porsche Boxster S 2013(Photo : Justin Couture)

Mais le moteur le plus désirable est celui qui équipe la S. Prélevé directement d'une 911, ce moteur H6 de 3,4 litres développe 315 chevaux, soit cinq de plus que la voiture de l'an dernier grâce à l'adoption de deux collecteurs d'admission qui avalent un plus grand volume d'air par le biais des énormes prises d'air latérales, mais 35 de moins que sur la 911 afin de ne pas marcher sur les plates-bandes de la grande sœur. La plus rapide du lot -- avec la boîte PDK à sept rapports et le groupe d'options Sport Chrono -- peut atteindre les 100 km/h en 4,8 secondes avec le système de contrôle du lancement, ce qui la place à égalité avec la nouvelle 911. Avec sa boîte manuelle à six rapports (celle à sept rapports de la 911 n'a pas été retenue), l'accélération passe à 5,1 secondes. Il se trouve que la plus rapide est également la moins énergivore : la Boxster S à boîte PDK consomme en moyenne 8,4 L/100 km.

Aussi efficaces que soient ces moteurs, ils ne sont pas les seuls responsables du gain de près de 15 pour cent en efficacité énergétique. Une partie du gain est attribuable à la perte de poids mais aussi à quelques nouvelles technologies. Toutes les Boxster, comme une hybride, éteignent leur moteur lorsqu'elles sont à l'arrêt, redémarrant automatiquement dès que vous relâchez la pédale de frein. Les voitures à boîtes PDK ont également une fonction ont une fonction « roue libre », qui ramène le régime au ralenti lorsque vous relâchez l'accélérateur pendant que vous roulez sur l'autoroute.

Comme la 911, la Boxster adopte une servodirection électromécanique, ce qui réduit son poids en éliminant la pompe hydraulique et les mètres de durites hydraulique et réduit légèrement sa consommation en n'étant pas alimentée par le moteur. Les responsables de Porsche déclarent que cette assistance électromécanique facilite la cartographie de la direction en fonctions des goûts de la clientèle (par exemple, une direction légère en ville et plus lourde à haute vitesse). Il y a également un effet secondaire intéressant : une servodirection entièrement électrique facilite la conversion à une version hybride. Une Boxster hybride? La voiture-phare de Porsche, l'exotique 918, sera une hybride, alors qui sait?