Ottawa, circuit de Calabogie - Ce n'est pas parce cette génération de Mustang, présentée en 2005, en est à ses dernières années que les ingénieurs de Ford vont s'arrêter de la faire évoluer. Et on peut même dire que, en regardant la Shelby GT500 2013, ils se sont carrément lâchés : une vraie bande de dingues!

Ford Mustang Shelby GT500(Photo : Ford)

On sent que la pression sur le segment des muscle cars est grande. Ford ne cesse de faire évoluer sa Mustang : lignes rafraîchies en 2010, nouveaux moteurs en 2011, Boss 302 en 2012 et maintenant, une révision complète de la gamme. Tout ça alors que la prochaine génération est en préparation.

À voir aussi sur MSN Autos :
Trouvez un concessionnaire Ford
Comparez la Ford Mustang 2013
Découvrez la Ford Mustang 2013 en photos

Nouveau pour 2013
On reconnaîtra tout de suite les modèles 2013 par leur nouvelle calandre plus prononcées, leurs nouveaux phares, les extracteurs d'air sur le capot des V8, des feux arrière (toujours séquentiels) de couleur fumée reliés par un panneau noir lustré, des bas de caisse couleurs carrosserie ainsi que des nouvelles roues. Il y a aussi deux nouvelles couleurs (bleu impact sombre et vert fanatique) qui viennent s'ajouter à la gamme.

Côté technique, les boîtes automatiques à 6 rapports héritent d'une fonction SelectShift qui permet une sélection manuelle des rapports. Les boîtes manuelles bénéficient quant à elles d'une assistance au démarrage en côte.

Ford Mustang Boss 302 2013

Photo : Ford

À L'intérieur, des sièges Recaro sont maintenant disponibles en option sur les modèles V6 et GT et deux nouvelles chaînes audio sont offertes (Shaker de 370 Watts avec 8 haut-parleurs ou Shaker Pro de 550 Watts avec 9 haut-parleurs). La nouveauté la plus significative est l'apparition (en option sur la V6 et de série sur les autres modèles) d'un écran central multifonctions de 4,2 pouces. On y découvre une nouvelle fonction « piste » (Track App) qui communique les données de performance : temps d'accélération, G latéraux, temps de freinage... Il y a même la possibilité de faire des départs comme sur une piste de drag avec un compte à rebours comprenant un petit arbre de Noël; parfait pour l'ambiance.

Voyons maintenant chaque modèle.

Un joli secret avec la V6

Ford Mustang V6 Mustang Club of America 2013(Photo : Ford)

La journée d'essai a commencé avec l'essai d'une V6 cabriolet. Pas d'évolutions côté moteur pour 2013, le 3,7 litres développe toujours 307 chevaux. Une puissance déjà très respectable pour l'engin (pour rappel, une Mustang GT V8 de 2009 développait 300 chevaux) et la Mustang est celle qui a le plus beau bruit des trois muscle cars américains en version V6. Mais une fois arrivés sur le circuit de Calabogie, dans la région d'Ottawa, une jolie surprise nous attendait : un coupé V6 équipé d'un ensemble « haute performance » qui comprend de plus grosses barres stabilisatrices, des freins plus performants, des roues de 19 pouces et, surtout, un essieu arrière dont le rapport de pont passe de 2,73 :1 à 3,31 :1. Avec lui, les accélérations sont plus franches et l'on réalise que la version normale V6 est peut-être un peu trop calibrée vers l'économie. De plus, sur la piste, cette V6 n'a pas à rougir face à ses sœurs plus puissantes. Grâce à un moteur plus léger, elle offre un comportement très précis. Elle est en fait si équilibrée et enjouée qu'elle pourrait presque faire de l'ombre à la V8 GT. Si vous pensez acheter une Mustang V6, ne passez pas à côté de l'ensemble « haute performance ». D'autant plus qu'il est disponible cette année avec la boîte automatique.

Pas encore une Boss, mais...

Ford Mustang GT 2013

Photo : Ford

Le développement de la Boss 302 semble avoir aussi profité à la GT. Pour 2013, sa puissance passe de 412 à 420 chevaux. Mais, surtout, un ensemble de freins de course Brembo est maintenant disponible, seulement sur la manuelle. Il comprend des freins Brembo, un différentiel arrière Torsen avec une réduction de 3,73 :1, le radiateur de la Boss 302, des roues de 19 pouces et une recalibration du contrôle de stabilité. Bref, de quoi amener une GT sur la piste avec sérénité. Pour le reste, la GT reste un engin d'une remarquable homogénéité. Elle est étonnamment facile à conduire au quotidien pour un véhicule d'une telle puissance.

C'est qui le Boss ici?

Ford Mustang Boss 302 2013

Photo : Ford

Présentée l'année dernière, la Boss ne sera finalement pas une série limitée et revient pour le plus grand plaisir des amateurs de conduite sportive. Les nouveautés concernent un refroidissement amélioré (des couvercles se trouvent à la place traditionnelle des antibrouillards, ils peuvent être enlevé pour encore améliorer l'entrée sur la piste), une nouvelle couleur jaune « bus scolaire » (en mémoire à la Boss 302 conduite par Parnelli Jones dans la série Trans-Am en 1970) et de nouvelles bandes décoratives.

La Boss 302 a été développée pour briller sur la piste. Tout son arsenal (moteur de 44 chevaux, freins Brembo, différentiel arrière à glissement limité de 3,73 :1, amortisseurs réglables, grosses barres antiroulis...) a été installé pour aller grappiller de précieuses secondes à chaque tour. Et cela se sent : la Boss 302 tourne et freine comme aucune Mustang jusque-là. Certains magazines n'ont pas hésité à la comparer à une BMW M3. Nous n'irons pas jusque-là. Mais il faut reconnaître que Ford a réussi à faire des miracles avec un essieu arrière rigide. De toute la gamme Mustang 2013, c'est elle qui est la plus équilibrée, la plus facile à conduire... bref, la plus attachante. Et lorsque l'on considère le prix (48 799$), elle est en plus une très bonne affaire. Reste maintenant à parler ... du monstre.