Ford Focus ST 2013(Photo : Justin Couture)

Saint-Paul-de-Vence, France - Pensez à une Ford rapide et il y a de bonnes chances que ce soit la Mustang qui vous vienne à l'esprit. En plus d'être une icône de l'automobile, une voiture sport pour Monsieur tout-le-monde, elle joue un rôle important. Dans sa version Shelby GT500, c'est l'actuelle championne des Américaines à gros moteur avec ses 662 chevaux. Commandez-la en version Boss 302 et vous serez en mesure d'inquiéter sérieusement une BMW M3 sur un circuit routier.

Mais, bien que la Mustang soit adorée en Amérique du Nord, c'est une autre histoire ailleurs. À l'étranger, Ford est plus connu pour ses créations inspirées du rallye automobile. La tenue de route et le roulement sont les qualités cruciales de ces modèles, pas la vitesse acquise à force de puissance brute, et ses véhicules sont respectés pour les sourires qu'ils vous arrachent dans les esses. Ce sont des voitures qui ont porté l'appellation ST ou RS sur leur coffre et, à l'occasion, ont atterri de ce côté de l'Atlantique sous la bannière SVT (mais avec quelques modifications).

À voir aussi sur MSN Autos :
Trouvez un concessionnaire Ford
Comparez la Ford Focus ST à ses concurrentes

Maintenant à sa troisième génération en Europe, la Focus ST arrive au Canada. Elle est en tenue complète supersport, avec une grosse calandre noircie, des ailes renflées et un énorme déflecteur monté sur le toit. De grosses roues de 18 pouces contribuent à sa posture imposante et le tout est habillé de couleurs à vous brûler la rétine comme « Tangerine criant » et « Bleu esprit ». Reprenant là où avait laissé la Focus SVT il y a près d'une décennie, elle a dans son collimateur les Volkswagen GTI et Mazdaspeed3.

Ça déménage

Ford Focus ST 2013(Photo : Justin Couture)

Si viser ce duo vous semble être un objectif ambitieux, sachez ceci : la Focus actuelle est bien outillée pour livrer bataille. Développée en tant que véhicule mondial dès le départ, elle partage la même plateforme que les modèles vendus en Europe et en Asie, mais avec des moteurs différents et une suspension calibrée selon les marchés locaux. La Focus ST fait un pas de plus. À l'exception de quelques détails mineurs comme les poignées de portes, la configuration de la console centrale et le niveau d'équipement, tout le reste est virtuellement identique quel que soit l'endroit où vous l'achetiez, du moteur au calibrage de suspension, et même jusqu'aux pneus d'été Goodyear de haute performance. En d'autres termes, ce n'est pas une voiture sport de style européen, c'est « la vraie affaire ».

Sous le capot de la ST se trouve un moteur familier -- le quatre-cylindre turbo à injection directe de 2 L, maintenant omniprésent. Mais, dans cette application, il développe 252 chevaux et un couple de 250 lb-pi, avec 20 lb-pi supplémentaires en surpression. C'est un avantage substantiel de 50 chevaux par rapport à la GTI ou la Civic Si, et presque autant que la déchainée Mazdaspeed3 malgré une cylindrée inférieure. Alors, bien sûr, elle est vive (attendez-vous à voir l'accélération à 100 km/h se produire en près de 6,5 secondes) et rapide (vitesse de pointe de 250 km/h et plus) mais aussi économique. Les estimations préliminaires de l'EPA américaine lui prédisent moins de 8 L/100 km sur la route, une consommation raisonnable pour une voiture avec ce genre de performances. Comme pour bien d'autres voitures de cette catégorie, il vous faudra savoir manier un levier de vitesse car seule une boîte manuelle est offerte.