Ford Focus 2012

Photo : John LeBlanc

Los Angeles (Californie) -- Comme second épisode de son retour dans le marché des sous-compactes, Ford s'apprête à lancer un autre de ses succès au palmarès européen. Comme la Fiesta, la toute nouvelle Focus est un autre pilier de la stratégie mondiale de la marque américaine -- une stratégie qui consiste à développer une voiture par catégorie pour tous les marchés dans lesquels Ford est présente.

Pour le Canada, il s'agit d'un pari puisque les camionnettes constituent la moitié des ventes de Ford chez nous. Néanmoins, Ford va de l'avant avec toute une série de petites voitures pour épauler les Focus et Fiesta, incluant le petit véhicule multisegment C-Max (lire petite fourgonnette), et le successeur de l'Escape vieillissant qui a été présenté à Détroit sous la forme du concept Vertrek. Lorsqu'ils arriveront sur le marché, ces véhicules seront pratiquement identiques partout dans le monde, de Tokyo à Tombouctou, en passant par Timmins.

Galerie de photos : Ford Focus 2012
Bing : Trouvez d'autres photos de la Ford Focus 2012

Les Canadiens obtiennent enfin la même Focus que le reste du monde

Ford Focus 2012

Photo : John LeBlanc

Avec l'ancienne Focus, il était clair que Ford avait un sérieux rattrapage à faire. Affligée par une décennie de déboires financiers, Ford nous avait servi la même voiture de première génération, sortie en 1999. Certes, la voiture avait bénéficié d'une sérieuse mise à jour en 2008, mais les autres marchés disposaient déjà à ce moment là de la seconde génération, une voiture plus moderne, depuis quatre ans.

Et, alors que la plupart des révisions font progresser les voitures, hormis le système d'infodivertissement Sync, notre Focus revue et corrigée avait perdu beaucoup de ses qualités dynamiques et de son élan stylique -- sans même parler d'un hayon fonctionnel et du modèle familial. La Focus de seconde génération quant à elle, celle à laquelle nous n'avons pas eu droit, possédait une plateforme qui a également été reprise par divers modèles Volvo et Mazda -- des modèles qui se sont avérés excellents.

Selon le PDG de Ford du Canada, David Mondragon, les nouvelles voitures du fabricant comme la Fiesta et la Focus n'ont pas été édulcorées pour répondre aux goûts des consommateurs nord-américains. Et, s'il est vrai que vous ne pouvez toujours pas aller chez un concessionnaire Ford et commander une Focus à moteur diésel, par exemple, les voitures construites à l'usine du Michigan pour le marché nord-américain ont 80 pour cent de composantes communes avec les modèles européens. Ce qui est plutôt un bon début pour un fabricant qui veut produire la meilleure voiture possible dans une catégorie aussi peuplée et concurrentielle au Canada.

Le retour du hayon

Ford Focus 2012

Photo : Ford

Dans la catégorie des compactes, les marques japonaises tiennent le haut du pavé au Canada. En 2010, la Honda Civic trônait au sommet du palmarès des ventes de voitures neuves, suivie de près par ses concurrentes de Mazda et Toyota. Mais Ford devra aujourd'hui faire face à d'autres rivales que les trois grandes marques japonaises. En effet, elle devra aussi affronter de nouvelles venues comme la Chevrolet Cruze, un autre véhicule conçu pour le monde entier, et la très réussie Hyundai Elantra, ainsi que des modèles plus sport chez Kia, Mitsubishi et Volkswagen.

Contrairement à Chevrolet, qui hésite encore à ramener la version à hayon de sa Cruze au Canada, Ford se lance avec un modèle à cinq portes dès le départ. Ce modèle à hayon servira également de base à un modèle tout électrique ainsi qu'à une version turbo, la ST (illustrée ci-dessus), qui tentera de séduire les amateurs de GTI avec près de 250 chevaux sous son capot.

À voir aussi sur MSN Autos :
Essai : Ford C-Max 2012
Essai : Honda Civic 2012

Divertissante et raffinée au volant

Ford Focus 2012

Photo : John LeBlanc

En Europe, Ford est reconnue pour la tenue de route de ses voitures. Pour gagner une telle réputation en Amérique du Nord, les responsables des essais de Ford nous ont pointé vers les routes sinueuses et étroites de canyon qui entourent Malibu dans les terres. Après un après-midi au volant du modèle Titanium, le plus luxueux, en versions berline et à hayon, avec la boîte manuelle à cinq rapports et avec l'automatique à double embrayage et six rapports, on peut dire sans crainte que la nouvelle petite voiture de Ford ravira les conducteurs comme leurs passagers. Sans trop s'avancer, on peut dire que la nouvelle Focus offre une combinaison de la vivacité et du plaisir de conduire de la Mazda3 avec la maturité et le raffinement de la VW Golf.

Un quatre-cylindre atmosphérique de 2 litres à injection directe équipera tous les modèles Focus lors de son arrivée sur le marché. Il produit une puissance concurrentielle de 160 chevaux mais son couple de 146 lb-pi est un peu juste et certains auraient sans doute souhaité un peu plus d'élan pour les bretelles d'accès d'autoroute.

Ford Focus 2012

Photo : Ford

Bien que Transport Canada n'ait pas encore publié les données de consommation de la Focus, selon Ford, elles seraient inférieures à 6 L/100 km sur la boucle de l'EPA américaine. Cette consommation est peut être possible sur terrain plat, en restant sur le sixième rapport et avec les trappes de calandre fermées pour améliorer l'aérodynamique, mais mon copilote et moi n'avons pu faire mieux que 11,7 L/100 km (20,1 mi/gal) en pourchassant les motos sport. Au moins le moteur est doux et silencieux lorsqu'il n'est pas poussé et plus agressif lorsqu'il l'est.