Un jour, trois voitures, douze portes et 1660 chevaux. Que la discussion commence.
On ressentirait presque de la compassion pour quiconque se verrait obligé de dépenser dans les six chiffres pour une berline « familiale ». S'il existait une telle chose que la meilleure voiture du monde, elle ferait probablement partie de cette sous-catégorie de berlines intermédiaires surdouées. Un instant, ce sont des véhicules de transport luxueux pour au moins quatre personnes; l'instant d'après, des candidates au club très restreint des véhicules ayant bouclé le Nürburgring Nordschliefe en moins de 8 minutes. Que de telles voitures existent semble trop beau pour être vrai; et à plus forte raison, que le choix de modèles offerts soit si vaste.

BMW, Cadillac, Jaguar, Mercedes and Porsche construisent toutes des berlines de puissance supérieure à 500 chevaux. Qui pourrait n'en choisir qu'une?

BMW M5(Photo : Justin Couture)

Pour nous, la meilleure chose après en posséder une aurait été d'en avoir cinq pour une semaine. Malgré ses ressources considérables, même MSN Autos n'a pas vraiment pu l'obtenir. Nous avons dû nous contenter d'une seule journée, de trois voitures et de nombreuses boucles sur quelques-uns de nos trajets favoris en Ontario. Et nous ne saurions nous en plaindre!

La BMW M5 est sans doute l'exemple type de la race des berlines surdouées : basée sur la Série 5 F10 entièrement renouvelée pour 2011, elle en est à sa cinquième génération. La Mercedes-Benz E63 AMG est là depuis un moment mais a bénéficié d'un tout nouveau moteur pour 2012 qui a sabré dans sa consommation tout en faisant passer ses performances à un niveau encore plus haut. Complétant notre trio, la Porsche Panamera était représentée par la version Turbo S, le « S » représentant dans ce cas l'ajout d'un ensemble de performance -- nouveau pour 2012 -- au modèle Turbo qui était déjà incroyablement rapide.

Bien entendu, quiconque envisage de dépenser 100 000 $ sur une berline intermédiaire ne serait pas intimidé par les 1800 $ qui séparent une E63 (base : 99 700 $) d'une M5 (101 500 $). Mais, dépenser le double? C'est la marche qu'il faut grimper pour atteindre les 200 300 $ que demande Porsche pour sa berline ultime. Quoi qu'il en soit, nous ne ferons aucune excuse pour avoir inclus la Porsche dans cet essai comparatif. Par sa taille, ses caractéristiques et sa mission, elle y a sa place.

Porsche Panamera Turbo S(Photo : Justin Couture)

De plus, est-il si exagéré de supposer que, parmi le percentile capable de se permettre une voiture de 100 000 $, nombre d'entre eux seraient tout aussi à l'aise de dépenser 200 000 $? Argument final : la Panamera Turbo « standard » aurait pu être une candidate de ce trio et son prix de base est de 158 500 $ « seulement ».

Depuis plus de 25 ans déjà, Audi, BMW et Mercedes ont conclu une entente de bonne foi pour limiter la vitesse de leurs berlines à 250 km/h. Parmi notre trio, cependant, seule la M5 s'y conforme. Notre E63 d'essai était équipée du groupe d'options AMG Performance Package (APP), qui hausserait cette limite à 300 km/h. Quant à la Porsche... elle fait ce que font les Porsche, ce qui se traduit par une vitesse de pointe de 306 km/h dans le cas de la Turbo S, limitée par la bonne vieille résistance aérodynamique.

Étonnamment, cependant, les trois fabricants s'entendent relativement sur la puissance suffisante pour une berline « surdouée ». Nous ne saurions dire ce qu'il y a de significatif dans le nombre 550, mais c'est le nombre précis de canassons de la Mercedes et de la Porsche (quoique, dans le cas de la première, il vous faut l'APP pour l'atteindre; 518 cv sinon). Notre feuille de spécifications pour la M5 déclare 560 cv, mais la mesure est faite selon les normes européennes; attendez-vous à un peu moins (550, peut-être?) selon nos normes SAE.

Mercedes-Benz E63 AMG(Photo : Justin Couture)

Cette surdose d'omnipotence est livrée dans tous les cas par le biais d'un V8 biturbo. Dans le cas de la BMW et de la Mercedes, les V8 en question représentent un recul volontaire au nom de la consommation : ils remplacent respectivement le V10 de 5 litres et le V8 de 6,2 litres des versions précédentes de ces voitures.

Les moteurs se distinguent cependant par leurs cylindrées, qui vont de 4,4 litres pour la M5 à 5,5 litres pour la E63, en passant par 4,8 litres pour la Porsche. Le couple maximum diffère, par conséquent : 500 lb-pi précisément pour la M5, 516 pour la E63 « standard » et 553 pour la Turbo S. Dans les exemplaires évalués, cependant, les deux dernières atteignaient chacune 590 lb-pi, grâce à l'APP sur la E63 et à la surpression momentanée sur la Porsche.