Un VUS bonifié

Mitsubishi Outlander 2010(Photo : Mitsubishi)

Saint-Alexis-des-Monts, QC - Contrairement à sa contrepartie américaine, Mitsubishi Canada enregistre des ventes plus que satisfaisantes au pays malgré le climat économique et ce, surtout à cause de deux modèles clés au sein de sa gamme. Si la berline Galant, le VUS Endeavor et le coupé Eclipse ont clairement besoin d'être revisités ou abandonnés, c'est une toute autre histoire pour la gamme Lancer - une des plus complètes de l'industrie - et le VUS compact Outlander. Ces derniers sont le pain et le beurre du petit constructeur nippon au pays et pour cause. Pour l'année-modèle 2010, le véhicule utilitaire adopte le « nez de requin » de la compacte Lancer en plus d'être enrichi de plusieurs équipements, surtout sur le modèle haut de gamme, le XLS à moteur V6. Voilà une excellente nouvelle pour les acheteurs de VUS compacts.

Galerie de photos : Mitsubishi Outlander 2010

L'influence de l'EVO

Mitsubishi Outlander 2010(Photo : Mitsubishi)

Si la refonte complète du Mitsubishi Outlander en 2007 a grandement aidé à faire oublier la génération précédente grâce à un look plus « camionesque », cet ajustement de mi-parcours devrait consolider la position du petit VUS dans le segment qui est toujours populaire malgré un léger ralentissement en 2009 (-2,7%) sur le marché local. Par rapport à 2008, Mitsubishi a écoulé 31,1% plus d'Outlander en 2009. Non seulement la grille de calandre trapézoïdale de l'EVO - et de la Lancer - s'harmonise avec le modèle le plus populaire de la marque, mais celle-ci fera vite oublier l'ancien museau sans saveur du modèle qu'elle remplace.

En plus de la calandre et des phares, les ailes avant et le capot portent aussi le sceau de la nouveauté. Notez aussi les bas de caisse sur le modèle XLS qui adoptent une finition en chrome et les miroirs latéraux maintenant ornés de réflecteurs au DEL sur les éditions LS et XLS. À l'arrière, le pare-chocs a été élargi sur les flancs pour mieux s'harmoniser à la nouvelle ligne du véhicule utilitaire. Le XLS hérite aussi de nouvelles jantes de 18 pouces pour l'année-modèle 2010 (les modèles ES et LS sont équipés de 16 pouces).

Plus de pep et un meilleur contrôle

Mitsubishi Outlander 2010(Photo : Mitsubishi)

Si le modèle d'entrée de gamme ES conserve le même moteur quatre-cylindres de 2,4-litres de cylindrée bon pour 168 chevaux et 167 lb-pi de couple, le moteur V6 de 3,0-litres est bon pour 10 chevaux supplémentaires cette année, passant ainsi à 230, tandis que le couple grimpe de 11 lb-pi, se situant maintenant à 215. La livrée ES est accouplée à une transmission CVT, comme l'an dernier, tandis que celle équipée du six-cylindres est reconduite avec une automatique à 6 rapports avec mode manuel. La grande nouveauté concerne le système de traction intégrale du modèle XLS. Si les modèles vendus moins chers (ES et LS) ont encore droit à un système d'entraînement quatre-roues motrices sur demande, le XLS est exclusivement équipé du système S-AWC (Super All-Wheel Control), un dispositif qui est apparu sur l'EVO en 2008.

Le système qui équipe ce VUS a la particularité de faire appel à un différentiel actif à l'avant. Ce dernier peut, même s'il est régit par le différentiel central, distribuer le couple nécessaire entre la roue de gauche et celle de droite selon l'adhérence. Au chapitre des nouveautés en 2010, tous les Outlander à moteur V6 sont équipés d'un système qui met la transmission au neutre lors des arrêts dans la circulation, ce qui réduit la consommation d'essence et le stress sur la transmission elle-même. De plus, tous les modèles à traction intégrale seront munis du « Hill Start Assist » pour assister le conducteur lors d'une montée abrupte.

Intérieur : finition en hausse

Mitsubishi Outlander 2010(Photo : Mitsubishi)

Le département de design a aussi contribué à rafraîchir l'habitacle, mais ne vous attendez pas à une révolution. Hormis l'intérieur des portières et détails du tableau de bord, le reste demeure identique au modèle 2009. Dans le XLS, la planche de bord et les bordures supérieures des portières héritent d'un revêtement de cuir matelassé. C'est plus riche, mais pourquoi ne pas avoir recouvert le tableau de bord en entier? Le tissu des sièges est de meilleure qualité (ES et LS), tandis que ceux du XLS sont en cuir.

Derrière le volant, au centre du compte-tours et de l'indicateur de vitesse, il y a un nouvel écran d'information en couleur bien plus facile à lire que celui en rouge. Encore une fois, ce sont les acheteurs du modèle le plus dispendieux qui bénéficieront de cette amélioration. Pour les autres, il va falloir se contenter de la coloration rouge.

Mitsubishi Outlander 2010(Photo : Mitsubishi)

Les sièges présentent un bon niveau de confort à l'avant et devraient convenir pour les longs voyages. Ceux de la deuxième rangée sont malheureusement plus fermes. Au moins, ces derniers peuvent glisser de l'avant vers l'arrière (LS et XLS seulement) afin d'améliorer l'espace pour les jambes et ils se replient vers l'avant pour accueillir de gros objets dans le coffre. Finalement, sur les modèles LS et XLS, une banquette d'appoint est escamotable dans le coffre. Le VUS devient donc, du même coup, un véhicule à 7 places. Sur papier, peut-être, mais cette banquette difficile à sortir du plancher est plutôt l'endroit idéal pour punir les enfants turbulents. Entre un dossier trop rigide et un espace restreint pour les jambes, ces deux places additionnelles sont réellement pour les urgences, ni plus ni moins.