Prendre les Européens à leur propre jeu

Cadillac CTS Sport Wagon 2010(Photo : Richard Russell)

White Plains (New York) - Il y a quelque chose que vous ne savez peut-être pas : Brian Nesbitt, le nouveau directeur général de Cadillac est un designer. On ne devrait donc pas s'étonner que son portfolio soit impressionnant et inclue des véhicules comme les Chrysler PT Cruiser, Chevrolet HHR, Pontiac Solstice, Saturn Aura, Buick Enclave et une poignée de produits Opel. Sa feuille de route en tant que directeur n'a pas été moins sérieuse, outremer ou en Amérique du Nord, depuis qu'il a joint les rangs de General Motors, il y a huit ans. Lors de la récente crise qui a secoué le fabricant et l'a forcé à obtenir la protection contre ses créanciers, Brian s'est vu confier la direction de Cadillac. Son expérience en design et en gestion, en Europe et en Amérique du Nord, en faisait le candidat parfait pour redorer le blason de GM.

Cadillac, comme le reste de GM, vient de traverser une période difficile. Mais, alors que les autres divisions doivent effectuer une remontée en partant de zéro, la renaissance de Cadillac est déjà bien engagée. Ce processus qui s'échelonnera encore sur plusieurs années est basé sur son langage stylique « Art et science », sur de nouveaux moteurs et de nouvelles plateformes. Dans ce mouvement, Cadillac a pris une nouvelle voie avec une familiale, la première qu'elle ait jamais offerte en Amérique du Nord.

Galerie de Photos : Cadillac CTS Sport Wagon 2010

Familiale ou pas, elle est belle!

Cadillac CTS Sport Wagon 2010(Photo : Richard Russell)

Des portes arrière vers l'avant, la Sport Wagon est identique à la berline CTS -- seul le toit, les panneaux arrière et les sièges arrière repliant sont différents. Le profil fluide, en pointe, est saisissant, des arêtes prononcées à l'avant au hayon en V en passant par les vitres incurvées.

C'est une jolie voiture, surtout de l'arrière où de fines rangées de DEL vont du toit au pare-chocs, rappelant les ailes pointues typiques des Cadillac d'autrefois. Il y a aussi un « système de gestion des charges sur le toit », aussi discret que novateur. Alors que la plupart des galeries de toit ressemblent à des excroissances disgracieuses, celle de la CTS Sport Wagon est intégrée au profil du toit et la section centrale est à angle pour cacher les barres transversales. Bien fait!

Une véritable familiale de luxe

Cadillac CTS Sport Wagon 2010(Photo : Cadillac)

La CTS Sport Wagon dispose aussi d'un hayon électrique qui s'ouvre à deux hauteurs pour accommoder des utilisateurs où des plafonds de hauteurs différentes. Une fois ouvert, il révèle un volume de charge de 736 litres. En abaissant les sièges de seconde rangée, il fait plus que doubler et passe à 1642 litres. En comparaison, la berline CTS a le même empattement mais est un peu plus longue, n'offre que 385 litres dans son coffre; la Cadillac SRX, qui est un véhicule beaucoup plus gros, dispose d'un volume de charge de 826 litres avec les sièges en place et de 1732 litres lorsqu'ils sont repliés. Le plancher de la Sport Wagon abrite également un compartiment spacieux, à l'abri des yeux indiscrets.

Le design de l'habitacle suit les lignes extérieures modernes, surtout la console centrale. Il y a quelques surfaces en plastique dur qui pourraient être remplacées par des matériaux plus doux au toucher mais, dans l'ensemble, les matériaux, l'assemblage et la finition sont de première qualité. Les sièges, recouverts de cuir à coutures doubles, sont larges, soutiennent bien et possèdent assez d'ajustements pour satisfaire des personnes de tous gabarits.

Puissance et assurance

Cadillac CTS Sport Wagon 2010(Photo : Richard Russell)

Le moteur de base de la CTS Sport Wagon est un V6 de 3 litres développant 270 chevaux. Cadillac n'avait apporté aucun exemplaire équipé de ce moteur dans l'intention évidente de nous donner la meilleure impression possible de son nouveau modèle. Avec un couple poussif de 223 lb-pi pour une masse estimée de deux tonnes, les résultats n'auraient sans doute pas été spectaculaires.

Heureusement, le V6 optionnel de 3,6 litres, entièrement en aluminium, est un moteur impressionnant qui développe plus de puissance que ses concurrents et la livre avec une douceur et une linéarité impressionnantes. Malgré le système d'injection directe, ce moteur est conçu pour rouler avec de l'essence régulière. Un V6 turbodiesel de 2,9 litres est actuellement en développement pour les marchés outremer mais il n'est pas prévu de le commercialiser ici.