Rouler en mode décalage

BMW Série 5 GT 2010(Photo : Benoit Charette)

BMW Série 5 GT 2010 - Cliquez ici pour voir la galerie complète

Lisbonne, Portugal - Vous n'aimez pas les berlines, vous trouvez les modèles familials trop ordinaires, les VUS trop tape-à-l'œil et les fourgonnettes colle mieux à vos voisins qui ont trois enfants. Mais alors, que vous reste-t-il? C'est précisément à cette question que BMW tente de répondre avec la nouvelle Série 5 GT. Ce nouveau véhicule est une sorte d'amalgame automobile qui réunit sous le même toit un nombre impressionnant de caractéristiques. Mais attention c'est un jeu dangereux, Chrysler avait tenté cette approche avec le Pacifica et Mercedes a joué la même carte avec la Classe R. BMW a été prudent et est demeuré plus près de la voiture que de la fourgonnette.

Galerie de photos: BMW Série 5 GT 2010

Massif

BMW Série 5 GT 2010(Photo : BMW)

BMW Série 5 GT 2010 - Cliquez ici pour voir la galerie complète

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le véhicule est massif. Les ingénieurs de Munich ont joué à fond la carte du confort et de la polyvalence. Long de près de 5 mètres, le Série 5 GT fait aussi 1,90 mètres de large et offre comme principale caractéristique un hayon nouveau genre. Il s'opère de deux manières. La manière traditionnelle façon pleine grandeur qui libère jusqu'à 1 700 litres d'espace et l'autre méthode qui ouvre comme un coffre fermé avec 440 ou 590 litres de volume selon la position des sièges à l'arrière. Il faut également souligner que le propriétaire peut programmer la hauteur d'ouverture du hayon en fonction, par exemple, de la faible hauteur du plafond de son garage. BMW s'est littéralement cassé la tête car, on le sait, nos voisins américains détestent les familiales. Cet espace cargo innovateur permet de faire croire à son conducteur qu'il est propriétaire d'une berline. Malgré son gabarit imposant, la GT affiche une ligne de toit fuyante et ses vitres sans encadrement contribue à affinée sa silhouette. Son allure générale se rapproche davantage de celle d'un X6 court sur pattes. Les amoureux des BMW d'antan seront également ravis de découvrir que les naseaux de la calandre sont (légèrement) inclinés vers l'avant, rappelant ainsi le fameux « shark nose » des années 70.

Spacieux de l'intérieur

BMW Série 5 GT 2010(Photo : BMW)

BMW Série 5 GT 2010 - Cliquez ici pour voir la galerie complète

La position de conduite se trouve exactement à mi-chemin entre celle d'une Série 5 et d'un X5. Le but étant de faciliter au maximum l'accès à bord et de pouvoir dominer la route sans avoir à « grimper » dans le véhicule. L'atmosphère à bord tire ses origines de la Série 7. Planche de bord épurée, lignes horizontales, technologie Black Panel : c'est chic et luxueux, mais pas sportif. Le plat de résistance est à l'arrière. BMW a répondu à ses critiques qui lui reprochent trop souvent le manque d'espace pour ceux qui prennent place à l'arrière. L'espace aux jambes est celui dont on dispose dans une Série 7, et la garde au toit est identique à celle d'un X5. De plus, les sièges coulissent individuellement sur 10 cm et les dossiers sont inclinables. Une véritable limousine. BMW a d'ailleurs voulu aller jusqu'au bout de ses idées puisqu'une cloison aménagée derrière les sièges assure une isolation acoustique et climatique entre les passagers et le coffre. Pour un maximum de confort, vous pourrez même opter pour la configuration quatre places coiffées du toit panoramique en verre qui transforment l'arrière du véhicule en un espace première classe pour les occupants. C'est le choix qui s'impose car en configuration 5 places, la place du milieu à l'arrière est pratiquement inutilisable en raison du renflement.