Moins de métal mais plus de plaisir

Nissan 370Z Roadster 2010(Photo : Jeremy Sinek)

Nissan 370Z Roadster 2010 - Cliquez ici pour voir la galerie complète

San Jose (Californie) - Je suis certain que nous sommes tous d'accord : la Mazda MX-5 est une voiture sport. C'est un cabriolet et, après tout, c'était le seul moyen d'obtenir une voiture sport il n'y a pas si longtemps. Encore une fois, personne ne peut nier que le coupé à toit rigide Nissan 370Z soit une voiture sport aussi. D'où la question : est-ce que la nouvelle Z Roadster est une voiture encore plus sport que le Coupé Z?

En fait, pas vraiment. Du moins, pas si le côté sport est mesuré en chiffres comme l'accélération de zéro à 100 km/h ou l'accélération latérale en G. La froide réalité du génie mécanique moderne révèle que les cabriolets sont plus lourds que les coupés similaires, que leur aérodynamique et leur rigidité sont moins bonnes. Mais, est-ce que ça compte vraiment?

Galerie de photos: Nissan 370Z Roadster 2010

Le nouveau cabriolet de Nissan, qui sera chez les concessionnaires au début de l'automne, est issu du tout nouveau coupé 370Z 2009 qui a été lancé au début de l'année. Contrairement à la tendance qui veut que chaque réincarnation d'un modèle soit plus gros que le précédent, la 370 a un empattement plus court de 99 mm et une longueur totale plus courte de 66 mm que la 350 précédente. Malgré un élargissement de 33 mm de sa voie, la 370Z Roadster à été allégée de 60 kg par rapport à la 350Z. Pourtant, sa carrosserie est significativement plus rigide.

Plus légère sur la balance et sur le portefeuille

Nissan 370Z Roadster 2010(Photo : Jeremy Sinek)

Nissan 370Z Roadster 2010 - Cliquez ici pour voir la galerie complète

Incidemment, l'emphase sur « l'ajout de légèreté » explique pourquoi Nissan n'a pas choisi la voie du toit rigide escamotable. Bien entendu, le choix d'une capote souple a aussi permis de rendre ce cabriolet plus abordable; même chose pour les arceaux fixes à la place des versions escamotables de certains rivaux.

La Z abrite son toit souple dans un compartiment couvert qui n'empiète pas sur le volume du coffre, ce qui est une bonne chose parce que vous n'avez que 118 litres à votre disposition. Un système électrique permet de déployer ou de replier la capote (environ 20 secondes) de manière complètement automatique par le biais d'un interrupteur sur la console centrale ou, de l'extérieur de la voiture, par un interrupteur sur la poignée de porte.

Un coupe-vent en verre derrière les sièges parvient bien à garder chapeaux et coiffure en place. Trop chaud? Trop froid? Les sièges ventilés vous enveloppent d'air chaud ou frais, au choix; et ils sont livrés en série.

Plus légère mais, au moins, plus puissante

Nissan 370Z Roadster 2010(Photo : Jeremy Sinek)

Nissan 370Z Roadster 2010 - Cliquez ici pour voir la galerie complète

Tout comme le coupé 2009, le cabriolet Z Roadster est équipé d'un V6 de 3,7-litres développant 332 chevaux (26 de plus que le moteur de 3,5 litres) et 270 lb-pi de couple, soit deux de plus qu'auparavant. Le tout est transmis aux roues arrière par le biais d'une boîte manuelle à six rapports ou d'une automatique à sept rapports. Parmi les autres luxes techniques communs, notons la direction à assistance variable, la suspension avant à double bras oscillants, la suspension arrière à bras multiples, les freins substantiels et une gamme complète de systèmes de sécurité active.

Croiriez-vous que toutes ces belles caractéristiques de la 2010 sont offertes pour plusieurs milliers de dollars de moins que le modèle 2009? Le modèle Touring de base, avec sellerie complète en cuir, des sièges chauffants ou climatisés et un système audio Bose est disponible au prix agressif de 46 998 $. Mais il vous faudra débourser un gros 4000 $ de plus pour le groupe Sport, qui ajoute des jantes et des pneus de 19 pouces et de meilleurs freins. Et il vous faudra le groupe Sport si vous voulez le système de navigation. Pour 2500 $ de plus, vous ajoutez au système audio un disque dur de 9,3 gigaoctets (Music Box Hard Drive), des prises auxiliaires, un système de reconnaissance vocale, la connectivité USB -- et un disque dur pour le système de navigation aussi.

Des suppléments luxueux qui ajoutent au caractère sport

Nissan 370Z Roadster 2010(Photo : Jeremy Sinek)

Nissan 370Z Roadster 2010 - Cliquez ici pour voir la galerie complète

Mais, ne soyez pas dupés par toute cette opulence et par tous les gadgets électroniques. Le cabriolet Z n'est peut-être pas aussi sérieux que le coupé mais c'est tout de même un athlète de premier plan. Tout d'abord, il est d'une rapidité explosive. Le gros V6 est musclé à tout régime, du ralenti jusqu'à 7500 tr/min. C'est peut-être aussi l'une des rares voitures qui soit aussi rapide -- et satisfaisante -- avec la transmission automatique qu'avec la boîte manuelle. Que vous laissiez la transmission sur D ou que vous choisissiez vos rapports avec les palettes au volant, la première digne d'une catapulte et l'étagement serré des rapports suivants vous font atteindre une vitesse suffisante pour perdre votre permis en un rien de temps.

Quand une boîte automatique peut jouer aussi dur -- sans pénalité pour la consommation -- on peut se demander qui a besoin des boîtes à double embrayage comme la DSG VW-Audi. Pour ce qui est de la boîte manuelle de la Z, elle fait le travail convenablement mais n'est pas vraiment mémorable. Dans un coupé que j'ai conduit récemment, il arrivait que, du second rapport, je tombe sur la cinquième au lieu de la troisième lorsque je précipitais mes gestes.