1(Photo : Mazda)

Oslo (Norvège) - Une demi-heure. C'est tout le temps qu'on nous a donné pour essayer ce qui pourrait être le futur de l'automobile. Mais, grâce à notre bonne étoile, la circulation était légère au moins. Pourcertains de nos collègues, qui avaient dû affronter l'heure de pointe la veille, passer le troisième rapportavait été difficile.

Mazda RX-8 Hydrogen RE 2009(Photo : Mazda)

Mazda RX-8 Hydrogen RE 2009 - Cliquez ici pour voir la galerie complète

Ces conditions ne sont pas très agréables dans une voiture sport -- même si elle roule à l'hydrogène plutôt qu'à l'essence.

Après tout, sous la peinture tape-à-l'œil se trouve toujours une RX-8, l'excellent coupé à quatre portes de Mazda. Vous seriez surpris d'apprendre à quel point elle est proche de la voiture ordinaire. Même le moteur rotatif de 1,3 litres est remarquablement peu touché, ne nécessitant que quelques injecteurs supplémentaires pour harnacher le nouveau carburant en plus de l'essence.

Assis derrière le volant, c'est la même histoire : peu d'indice que la voiture est différente. Une seconde jauge de carburant est placée à droite du compte-tours, dont la zone rouge commence dès 6500 tr/min -- contre 9000 tr/min pour la RX-8 de 231 chevaux actuellement vendue au Canada -- et le bouton H2 à côté du volant, pour passer de l'alimentation en essence à l'hydrogène. Mais, le fait que ce soit une RX-8 standard avec des sièges sport confortables et le design en triangle familier dans l'habitacle s'estompe dès que vous tournez la clé de contact...


Galerie de photos : Mazda RX-8 Hydrogen RE 2009


Brève leçon d'histoire

Mazda RX-8 Hydrogen RE 2009(Photo : Mazda)

Mazda RX-8 Hydrogen RE 2009 - Cliquez ici pour voir la galerie complète


... mais, avant d'y arriver, voyons d'abord quelques éléments pertinents d'information.

Le projet de la RX-8 RE à hydrogène est en cours depuis 2006 alors que Mazda commençait à louer les premiers modèles à ses clients d'affaires au Japon. Mais le prototype original de la RX-8 à hydrogène remonte à 2003 et Mazda expérimente des carburants alternatifs depuis 1991.

La RX-8 que nous essayons fait partie d'une toute nouvelle série, incluant les dernières améliorations cosmétiques de la RX-8 actuelles, que Mazda fournit à HyNor, en Norvège. Cette expérience de promotion de l'hydrogène inclut une autoroute de 580 km avec assez de points de service pour pouvoir parcourir toute sa longueur en consommant ce carburant alternatif.

Et, croyez-nous, il faut faire le plein souvent...

Mazda RX-8 Hydrogen RE 2009(Photo : Mazda)

Mazda RX-8 Hydrogen RE 2009 - Cliquez ici pour voir la galerie complète

Le compromis de l'hydrogène

L'hydrogène, voyez-vous, n'est pas particulièrement dense en énergie -- par kilo, l'essence vous permettra de parcourir une plus grande distance. Et, comme l'hydrogène est si léger et si peu dense, il est difficile à emmagasiner.

Résultat? La RX-8 n'a plus d'espace dans le coffre, entièrement occupé par le réservoir à hydrogène de 105 litres, et qui permet à la voiture de parcourir à peine 100 km. Et, ce, malgré l'énorme pressurisation du gaz à 350 bar (5075 psi).

Lorsque le réservoir d'hydrogène est vide, la RX-8 passe automatiquement à l'essence. Ce transfert peut se faire alors que la voiture roule -- ou en tout temps grâce à l'interrupteur H2 -- mais on peut seulement passer de l'essence à l'hydrogène à l'arrêt.

La faible densité de l'hydrogène est compensée par la puissance de sa combustion, qui est six fois supérieure à celle de l'essence. Comme vous pouvez l'imaginer, il est assez difficile de contrôler cette combustion. La sécurité devient une priorité absolue, tout comme la gestion du processus de combustion. Toute erreur peut se traduire par des résultats spectaculaires -- mais peu utiles pour vous transporter d'un point A à un point B... en un seul morceau.

Toutefois, l'hydrogène demeure le plus grand espoir en matière d'énergie d'avenir pour deux raisons vitales. En premier lieu, il est abondant -- représentant 75 pour cent de toute la matière composant l'univers. Ensuite, la seule chose sortant du double échappement de cette Mazda est de la vapeur d'eau. Même les émanations d'oxyde nitreux sont minuscules.


Est-ce encore une voiture sport?

Mazda RX-8 Hydrogen RE 2009(Photo : Mazda)

Mazda RX-8 Hydrogen RE 2009 - Cliquez ici pour voir la galerie complète

Tournez la clé de contact et cette Mazda démarre comme toute autre RX-8 -- bien qu'elle choisisse automatiquement l'hydrogène. Et, c'est ce qui produit la première différence significative dans l'expérience de conduite : le son. Il est beaucoup plus rude, métallique -- et, honnêtement, ressemble un peu à celui d'une tronçonneuse.

Il ne reste rien de la sonorité soyeuse et mélodieuse à laquelle le moteur rotatif Renesis de la RX-8 nous avait habitué. Ni rien non plus de l'envie grimper en régime jusqu'à la zone rouge -- l'avertissement sonore que Mazda inclut dans ses RX-8 à essence lorsque vous en approchez trop a même disparu de cette version. Hmm...

Ceux qui ont été coincés dans la circulation n'ont pas manqué grand chose, semble-t-il. En roulant à l'essence, la voiture produit 210 chevaux et rappelle en tout point la RX-8 que nous connaissions déjà. Mais, passez à l'hydrogène et la puissance chute à 109 chevaux : une différence très perceptible. On dirait que quelqu'un a étranglé l'arrivée de carburant.

Mazda ne veut révéler ni l'accélération de zéro à 100 km/h, ni la vitesse de pointe -- ni même la consommation (bien que nous puissions l'estimer en fonction du volume du réservoir; et l'autonomie n'est pas très bonne). Nous estimons l'accélération à près de 12 secondes, ce qui n'en fait plus une voiture très sportive.


Sur la route, sécurité avant tout

Mazda RX-8 Hydrogen RE 2009(Photo : Mazda)

Mazda RX-8 Hydrogen RE 2009 - Cliquez ici pour voir la galerie complète

Il suffit de quelques virages serrés à bonne vitesse pour constater que Mazda a également altéré le calibrage du châssis. Ce n'est plus le coupé agile dont nous nous souvenions : le sous-virage est plus élevé. La voiture donne une sensation de meilleure adhérence à la route et de plus grande sécurité mais la tenue de route n'est plus particulièrement excitante.

Il ne fait aucun doute que le poids de ce réservoir supplémentaire -- sinon son contenu poids-plume -- a quelque chose à voir avec ces résultats. Mais on peut aussi présumer que Mazda voulait éviter tout accident malheureux. La RX-8 standard peut s'avérer nerveuse à l'approche de ses limites, ce qui n'est pas idéal lorsque vous roulez avec un gaz aussi explosif à bord.

En parlant de sécurité, des capteurs répartis dans toute la voiture détectent la moindre fuite. Le processus de remplissage du réservoir d'hydrogène est également moins dangereux que celui du réservoir à essence grâce à des mécanismes de blocage sur les pompes.


Retour vers le futur

Mazda RX-8 Hydrogen RE 2009(Photo : Mazda)

Mazda RX-8 Hydrogen RE 2009 - Cliquez ici pour voir la galerie complète

Est-ce que Mazda détient la solution d'avenir à nos problèmes de transport et a enfin trouvé une application véritablement utile pour son moteur rotatif?

À n'en pas douter, il reste encore du travail à faire : les performances, les problèmes de raffinement et d'efficacité sont encore loin d'être résolus. Mais, le design unique du moteur rotatif, dont le rotor triangulaire crée des chambres séparées pour l'admission, la combustion et l'échappement -- une situation idéale pour un combustible aussi volatile -- le rend particulièrement approprié pour fonctionner à l'hydrogène.

Ultimement, l'hydrogène convient mieux pour générer de l'électricité dans un véhicule à pile à combustible, comme c'est le cas dans la FCX Clarity de Honda. Mais, si ces véhicules sont plus efficaces, ils sont également plus coûteux. La RX-8 à hydrogène a l'avantage de fonctionner avec deux carburants et d'être très semblable au modèle de série normal. Son moteur n'est pas très coûteux à produire et bénéficie de l'infrastructure de distribution d'essence déjà existante, tandis que des projets comme HyNor encouragent le développement du réseau de distribution d'hydrogène.
Les efforts entrepris par Mazda méritent certainement d'être récompensés. Il est malheureusement dommage que cette RX-8 ne puisse encore bénéficier de performances dignes de son image de voiture sport.


Fiche Technique

Moteur
Wankel à double rotor de 1,3 litres, fonctionnant à l'hydrogène et à l'essence
Puissance/couple (hydrogène) : 109 cv/103 lb-pi
Puissance/couple (essence) : 210 cv/163 lb-pi
Transmission : manuelle à 5 rapports
Consommation moyenne : N/A

Dimensions
Empattement : 2700 mm
Longueur : 4470 mm
Largeur : 1770 mm (avec rétroviseurs)
Hauteur : 1340 mm.
Poids : N/A
Diamètre de braquage : 10,6 m
Coffre : inexistant
Réservoir de carburant : 105 L (hydrogène), 64L (essence)
Pneus : 225/45R18

Prix
N/A

Concurrents
BMW Hydrogen 7, Honda FCX Clarity


SOMMAIRE DE CET ESSAI

POUR
- Voiture sport élégante prouvant que l'hydrogène peut être « sexy »
- Le moteur rotatif offre une alternative économique au moteur à pile à combustible
- Le système à double combustible permet de contourner les limites d'infrastructures
CONTRE
- Les performances, le raffinement et l'efficacité nécessite encore du travail
- L'adieu au coffre
- Encore bien du chemin avant la commercialisation


D'autres sujets :

Mazda3 berline 2010
Mazda3 Sport 2010
Mazdaspeed3 2010