Certaines voitures à prétentions sportives sont tellement bardées de luxe, tellement civilisées et adoucies qu’elles conviennent surtout aux poseurs de grands boulevards. Heureusement, ce n’est pas le cas des nouvelles BMW Z4.

Alicante, Espagne - BMW a su éviter ce piège, même si ce cabriolet bavarois à configuration classique est maintenant équipé d'un toit rigide rétractable et vise une clientèle plutôt cossue.

Pour le sport et le style

BMW Z4 2009(photo : Bob English)

BMW Z4 2009 - Cliquez ici pour voir la galerie complète (photo : Bob English)

Pour ce qui est de l'habitacle, la Z4 est plus spacieuse et plus confortable que jamais. Il inclut maintenant l'interface iDrive améliorée du fabricant, de meilleurs systèmes audio, de navigation et de communications. La Z4 est disponible dans une variété de couleur et de garnitures intérieures; l'ensemble avec sellerie en cuir Blanc ivoire et garnitures en bois anthracite (voir photo) est particulièrement étincelant.La Z4 est également la première BMW dont les lignes extérieures et intérieures ont été dessinées par des femmes. La carrosserie aux proportions harmonieuses a été conçue par Juliane Blasi tandis que l'intérieur plus cossu est dû à Nadya Arnaout.Avec tout ça, la Z4 2009 serait à l'aise sur n'importe quel grand boulevard de la planète, que ce soit le Unter den Linden de Berlin ou le Santa Monica à Los Angeles. Mais les milliers de courbes et de esses dans la chaine montagneuse Serra de la Carrasqueta, en toile de fond de la Costa Blanca, nous a démontré que la Z4 est une vraie BMW dans l'âme malgré son allure plus chic.

Galerie: BMW Z4 2009

Encore une étoile sur la route

BMW Z4 2009(photo : Bob English)

BMW Z4 2009 - Cliquez ici pour voir la galerie complète (photo : Bob English)

Sur près de 300 kilomètres parcourus à bonne vitesse, sur des routes étroites mais lisses, la Z4 sDrive35i à moteur double turbo de 300 cv n'a jamais commis un seul faux pas. Elle a failli le faire une seule fois dans un virage serré à droite, en descente, sur le second rapport, où le train avant a momentanément décroché avant de reprendre de l'adhérence. Elle a ensuite accéléré avec fougue, comme si de rien n'était, ponctuant sa progression du « boomph » particulier qui accompagne chaque changement de rapport, provoqué par un coup de palette au volant, de sa nouvelle boîte à double embrayage à sept rapports.Dans la Z4, vous pourriez faire ça toute la journée. C'est ce que mon partenaire de conduite et moi-même avons fait, avec le toit rigide baissé et le soleil au-dessus de nos têtes. Nous avons surtout conduit la Z4 sans le concours de son impressionnante batterie de systèmes électroniques d'aide au pilotage. Nous nous sommes gavés de la précision de sa direction et de la puissance de ses freins sans trace d'évanouissement. Plus luxueuse sans doute, la Z4 demeure une vraie voiture sport quand ça compte. Mais, encore une fois, la combinaison de civilité et de qualités dynamiques est quelque chose à laquelle BMW nous a habitués dans ses cabriolets depuis la 315/1 de 1934, la légendaire 328 qui a suivi une décennie plus tard et la superbe 507 de 1958. On retrouvait cette combinaison dans le premier cabriolet de l'ère contemporaine de la marque, la Z3 lancée en 1996, suivi par sa descendante, la Z4 originale. 

D’une pierre deux coups

La nouvelle Z4 remplace à la fois les modèles coupé et cabriolet de la version précédente. Comme elle, la nouvelle Z4 est basée sur la plateforme de Série 3 et semble aussi rigide qu'une poêle de fonte. Son empattement est pratiquement le même que celui du modèle précédent mais sa longueur totale a gagné près de 15 cm et elle est un peu plus large aussi. Elle a aussi pris du poids -- 135 kilos de plus -- sans doute à cause de son toit rigide rétractable. Des piliers A de haute résistance, des arceaux et des coussins gonflables avant et latéraux devraient vous garder en sécurité. Le toit rigide entièrement automatique en deux pièces est réalisé en aluminium et son mécanisme électro-hydraulique le déploie ou le replie en 20 secondes. Lorsque le toit est en place, il y a beaucoup de dégagement à la tête. Il est également assez silencieux à vitesse de croisière.L'inconvénient de ce nouveau toit est le volume réduit du coffre. Il est plus généreux que celui de l'ancienne Z4 décapotable lorsque le toit est en place (310 contre 260 L) mais moins lorsqu'il est replié (180 contre 220 L); et je ne suis pas sûr qu'il soit vraiment utile. Selon BMW, vous pouvez y entrer deux sacs de golf (et il y a une ouverture entre le coffre et l'habitacle pour des skis ou autre) mais la définition d'un sac de golf plein de BMW et la vôtre pourraient différer.

Habitacle de haute qualité

BMW Z4 2009(photo : Bob English)

BMW Z4 2009 - Cliquez ici pour voir la galerie complète (photo : Bob English)

Grâce à leur forme, les sièges de la Z4 vous retiennent fermement en place. Le volant gainé de cuir vous remplit la main agréablement et dégage la vue du tableau de bord à deux cadrans. Un grand écran rétractable pour le système de navigation est logé en hauteur, au centre, juste au-dessus des bouches de ventilation. Une console centrale à garniture en bois ou aluminium abrite le bouton de démarrage et quatre interrupteurs rotatifs pour le système de CVAC.La console centrale met une emphase visuelle sur le poste de pilotage, avec un petit levier trapu dans un socle au fini aluminium. Plus en arrière se trouve le bloc de contrôle iDrive. Des vide-poches sont astucieusement placés où il reste de la place mais, en réalité, il y a peu de place disponible. On ressent peu de turbulence en conduisant, ce qui en fait un lieu agréable pour passer une journée ensoleillée.

Assez de puissance pour impressionner

BMW Z4 2009(photo : Bob English)

BMW Z4 2009 - Cliquez ici pour voir la galerie complète (photo : Bob English)

La Z4 sDrive30i de base est équipée d'un six-cylindre en ligne de 3 litres, avec le calage variable Valvetronic et double-Vanos. Ce moteur développe 255 cv à 6600 tr/min et un couple de 220 lb-pi à 2600 tr/min, et peut être accouplé à une transmission manuelle ou automatique, toutes deux à six rapports. La sDrive35i met un peu de piquant dans la sauce avec un six-cylindre en ligne de 3 litres à double turbo développant 300 cv à 5800 tr/min et un couple de 300 lb-pi disponible dès 1400 tr/min. Notez que la M Roadster de l'an dernier ne produisait que 30 cv de plus.Ave le moteur plus puissant, vous avez le choix entre une boîte manuelle à six rapports ou la boite séquentielle à double embrayage à sept rapports qui peuvent être sélectionnés par des palettes au volant ou automatiquement. Ce groupe motopropulseur donne à la Z4 une accélération 0-100 km/h en 5,2 secondes et consomme officiellement 12,2 L/100 km en ville et 8,2 L/100 km sur la route.La suspension est entièrement indépendante, avec double bras oscillant à l'avant et bras multiples à l'arrière. Les disques surdimensionnés aux quatre coins freinent des roues chaussées de pneus 225/45R17 à l'avant et 255/40R17 à l'arrière.

Ajustable pour vous …

Une nouveauté de la Z4 2009 est le système Dynamic Drive Control qui offre au conducteur un choix de trois modes modifiant à la fois le comportement de l'accélérateur, de la servodirection, de la gestion du moteur et du système anti-dérapage électronique. Sur les voitures équipées de la suspension adaptative M - une autre nouveauté 2009 - la fermeté de la suspension peut

Drive30i
L6 3,0 L DACT
Puissance : 255 ch @ 6600 tr/min
Couple : 220 lb-pi @ 2600 tr/min
Transmission : manuelle à 6 rapports ou automatique à 7 rapports
0-100 km/h : 5,9 (man.) ou 6,3 (auto.) secondes
Vitesse maximale : 210 km/h (limitée)
Consommation ville : 11,2 L/100 km (man. ou auto.)
Consommation route : 7,0 (man.) ou 6,9 (auto.) L/100 kms

Drive35i
L6 3,0 L DACT double turbo
Puissance : 300 ch @ 5800 tr/min
Couple : 300 lb-pi @ 1400 tr/min
Transmission : manuelle à 6 rapports ou automatique à 7 rapports
0-100 km/h : 5,3 (man.) ou 5,2 (auto.) secondes
Vitesse maximale : 210 km/h (limitée)
Consommation ville : 11,4 (man.) ou 12,2 (auto.) L/100 km
Consommation route : 7,7 (man.) ou 8,2 (auto.) L/100 km

Dimensions
Empattement : 2496 mm
Longueur : 4239 mm
Largeur : 1790 mm.
Hauteur : 1291 mm.
Poids : 1470 kg (sDrive30i), 1565 kg (sDrive35i)
Réservoir de carburant : 55 L
Pneus : 225/45R17

Prix
Non disponible

Concurrentes
Audi TT, Chevrolet Corvette, Porsche Boxster, Mercedes-Benz SLK, Nissan 370Z cabriolet

Sommaire de cet essai

Pour
-Esprit BMW intact
-Moteurs enivrants
-Tenue de route superbe

Contre
-Prise de poids
-Toit rigide vraiment utile?

Plus de sujets:
BMW 335d 2009

BMW Série 7 2009