Cadillac CTS-V 2009(Photo : GM)

Avec la nouvelle CTS-V, Cadillac vient de construire le véhicule de série le plus puissant de son histoire.


En fait, il s'agit de la berline sport américaine la plus puissante de l'histoire automobile. Même les plus gros bolides de l'époque des «muscles car» n'ont jamais présenté de tels chiffres. Cadillac vise sans cacher ses intentions les M3, C63 AMG et Audi RS4 de ce monde. Les Américains, qui ont le sens du dramatique, lui ont déjà trouvé un nom : Cadzilla. Les chiffres sont là pour confirmer cette prétention : 556 chevaux et 551 livres pieds de couple grâce à un compresseur volumétrique Eaton de 6e génération. Une mécanique qui vient directement de la Corvette ZR1, quoique quelque peu « dégonflée » pour le passage sous le capot de la CTS. Le moins que l'on puisse dire c'est que GM a fait des pas de géants quand on pense qu'il fallu se taper les Cimarron et autres Catera. Enfin, cette fois-ci, on semble y être!

Galerie de photos : Cadillac CTS-V 2009

Cadillac CTS-V 2009(Photo : Benoit Charette)

Cadillac CTS-V 2009 - Cliquez ici pour voir la galerie complète

Bien posée sur ses roues
Sans vraiment faire l'impasse sur ses origines, la CTS-V offre une silhouette particulièrement soignée. Il ne faut pas oublier qu'elle sera offerte pour la première fois en dehors du marché domestique. Il faut se faire belle pour les Européens qui ne sont pas facilement impressionnables.L'extérieur respire l'autorité et l'élégance. La calandre est plus grande pour permettre une entrée d'air plus importante dans le compresseur et elle reçoit un fini satiné. Le capot surélevé englobe le moteur suralimenté. Les roues de 19 pouces avec pneus Michelin Pilot PS2 spécialement dessinés pour la voiture complètent ce portrait discret mais imposant.

Un intérieur qui en jette

Comme dans les grandes berlines allemandes, une douce lumière ambiante inonde l'habitacle. Les matériaux flattent très agréablement les sens. De grands compteurs analogiques permettent une bonne information au pilote. La Série V, comme toutes sportives qui se respectent, propose des sièges sport très moulants et, en option, des sièges Recaro réglables en quatorze positions comprenant des commandes pneumatiques de maintien dans leur coussin et leur dossier. Comme toutes les CTS, la série V inclut un tableau de bord, des panneaux de porte et une console centrale cousue à la main.

Cadillac CTS-V 2009(Photo : GM)

Cadillac CTS-V 2009 - Cliquez ici pour voir la galerie complète

Les fonctionnalités d'info-divertissement de pointe incluent un disque dur de 40 giga-octets, un système de navigation avancé avec un écran escamotable et une chaîne audio numérique Bose développée spécifiquement pour la Série V, ainsi que des capacités Bluetooth de série. Comme dans les allemandes, l'espace à l'arrière n'est pas légion, mais c'est tout de même mieux que BMW et Audi.

Artillerie lourde
Mais c'est sous le capot que Cadillac frappe le plus fort. Alors que les ténors de la catégorie offrent dans les 400 à 450 chevaux dans leur monture sportive, Cadillac cloue le bec à tout le monde avec 556 chevaux. Ce bloc en aluminium, baptisé LSA, est basé sur le LS9 de la Corvette ZR1. Il conserve sa cylindrée de 6,2 litres et le compresseur Eaton à 4 lobes optimisé pour améliorer le flux d'air et réduire le bruit généré. Il a par contre été recalibré pour délivrer sa puissance de façon très maîtrisée et préfère un système de lubrification classique, contrairement à la ZR1 qui fait appel à système par carter sec.Côté transmission, on retrouve une boîte manuelle à 6 rapports Tremec TR6060, une évolution (nécessaire, vu la cavalerie supplémentaire) de la T56 montée dans la précédente génération de CTS-V. Cette boîte reçoit un embrayage double disque. Mais aussi, et c'est tout nouveau, une boîte automatique Hydra-Matic 6L90 à 6 rapports comprenant des palettes au volant et différents modes de fonctionnement (dont un algorithme de performance adapté pour la conduite sur circuit).

Cadillac CTS-V 2009(Photo : GM)

Cadillac CTS-V 2009 - Cliquez ici pour voir la galerie complète

Dr Jeckyll ou Mr. Hyde
Au volant, vous avez vraiment une voiture à double personnalité. Les responsables de GM nous expliquaient durant la présentation de presse que beaucoup d'efforts ont porté sur l'équilibre entre le confort et le sport. «Nous voulions une voiture capable de livrer des performances extrêmes, sans les inconvénients qui y sont habituellement reliés» expliquait le responsable des communications, Kevin Smith. Sur la route, à vitesse de croisière, on ne sent pas la présence des 556 chevaux. Le confort est excellent et le compresseur très discret.Quand le moment est venu de passer sur la piste en après-midi, nous avons vu l'autre facette de la personnalité de la CTS-V. Sur le circuit de Monticello (New York), une piste privée longue de 6,6 kilomètres, il était possible de pousser la bête à plus de 209 km/h (vitesse maximale de 307 km/h; non, non, pas de faute de frappe) sur le grand droit alors que les courbes ne lui font pas peur.Car toute une batterie de systèmes électroniques s'assure que la puissance passe bien à la route dans les meilleures conditions. On retrouve ainsi une suspension comprenant la technologie « Magnetic Ride » où le fluide hydraulique des amortisseurs contient des particules magnétiques et dont le débit peut être régulé par des électroaimants commandés par ordinateur. L'avantage est un délai de réaction très court et une adaptation continue aux conditions de la chaussée pour offrir un amortissement optimal. On peut la régler en position touring ou sport.

Cadillac CTS-V 2009(Photo : GM)

Cadillac CTS-V 2009 - Cliquez ici pour voir la galerie complète

La V intègre également le système de gestion de la motricité à hautes performances, emprunté aux équipes de course Cadillac, et qui gère le couple moteur afin d'obtenir une motricité optimale pendant l'accélération. Il ne faut pas oublier des freins Brembo et des pneus Michelin 19 pouces spécialement développés pour la voiture. Le compresseur Eaton montre son caractère sur la piste et exploite tout le potentiel du moteur. La boîte de vitesses manuelle plaira aux puristes, mais l'automatique avec mode sport s'avère tout à fait surprenante.

V pour vitesse
Si la première CTS-V avait montré tout le sérieux de Cadillac dans sa démarche d'aller concurrencer les allemands sur un territoire qui leur semblait acquis, la deuxième génération démontre que la marque peut maintenant se présenter la tête haute. La CTS a le charme et la classe et la V fait montre d'un savoir faire impressionnant. La CTS-V est un engin monstrueux qui sait se faire discret au besoin. Elle représente ce que Cadillac a fait de mieux depuis des lustres.

Cadillac CTS-V 2009(Photo : GM)

Cadillac CTS-V 2009 - Cliquez ici pour voir la galerie complète

Fiche technique

Moteur
V8 DACT de 6,2 l à compresseur
Puissance : 556 ch @ 6100 tr/min
Couple: 551 lb-pi @ 3800 tr/min
Transmission : manuelle à 6 vitesses, automatique à 6 rapports
0 à 100 km/h: 3,9 s (man.)
Vitesse maximale: 307 km/h
Consommation (100 km): man.13,0 l auto.12.8 l (octane: 91)

Dimensions
Empattement : 2880 mm
Longueur : 4866 mm
Largeur : 1842 mm
Hauteur : 1472 mm
Poids: man. 1905 kg; auto. 1950 kg
Diamètre de braquage : 10,9 m
Coffre : 385 L
Réservoir de carburant : 68 L
Pneus : 255/40R19 av.; 285/35R19 ar.

Prix
N/A

Concurrentes
Audi RS4, BMW M3, Lexus IS-F, Mercedes C63 AMG.

SOMMAIRE DE CET ESSAI

Cadillac CTS-V 2009(Photo : GM)

Cadillac CTS-V 2009 - Cliquez ici pour voir la galerie complète

POUR
-Un monstre de puissance très civilisé
-Tenue de route épatante
-Lignes plus flatteuses
-Habitacle invitant
-Conduite confortable
CONTRE
-Il manque encore un brin de raffinement
-Une boîte manuelle qui mériterait d'être mieux synchronisée