Maserati Granturismo S 2009(Photo : John LeBlanc)

Maserati rehausse les performances, pourtant déjà formidables, de sa GranTurismo.

MODÈNE, Italie - Lancée l'an dernier seulement comme remplaçante des Coupé et Spyder, qui avaient pris de l'âge, la GranTurismo est une sublime voiture de grand tourisme 2+2 plutôt qu'un coupé ultra-sport à deux places. Elle a aussi cette beauté classique qu'on veut honorer en débutant la soirée par un souper dans un restaurant italien huppé suivi d'un film de Fellini avant de s'engoncer dans ses sièges baquets en cuir et de caresser l'accélérateur pour entendre sa voix de gorge.Malheureusement, une beauté superficielle ne suffit pas à certains amateurs de voitures italiennes. Particulièrement à ceux pour qui la GranTurismo pourrait être un peu plus rapide et plus vivante à conduire.

Galerie de photos : Maserati GranTurismo S 2009

Plus... c'est plus
Pour faire taire ces critiques, Maserati a créé la GranTurismo S, plus performante surtout grâce au remplacement du V8 de 4,2 litres de la GranTurismo actuelle par une version de 4,7 litres, qui est aussi utilisée par la Alfa Romeo 8C Competizione. Le gain de cylindrée ajoute 23 lb-pi au couple, maintenant de 362 lb-pi. Avec ses 433 chevaux -- soit 28 de plus -- elle passe de zéro à 100 km/h en 4,9 secondes contre 5,2 auparavant. Sa vitesse de pointe des passée de 284 à 295 km/h.

Maserati Granturismo S 2009(Photo : John LeBlanc)

Maserati GranTurismo S 2009 - Cliquez ici pour voir la galerie complète

Le cumul de tous ces chiffres fait de la nouvelle GranTurismo 2009 S la plus puissante et la plus rapide des Maserati de série jamais produite.Bien que la dernière Maserati coûte moins de la moitié du prix de sa rivale la plus directe chez Ferrari -- la 612 Scaglietti -- la nouvelle S vous délestera tout de même de 33 000 $ de plus que la GranTurismo (122 000 $). Elle est aussi substantiellement plus chère que ses concurrentes 2+2, comme les coupés Jaguar XKR (104 000 $) ou BMW M6 (128 300 $).

Une tradition de voitures de grand tourisme
Mais, comme la nourriture, la musique et l'art de cette partie centrale de l'Italie, selon Maserati, sa loyale clientèle recherche la connexion historique et émotive de la marque.« Les clients de notre GranTurismo S ont aussi vraisemblablement une Quattroporte (Maserati) ainsi qu'une Ferrari ou deux dans leur garage », déclare le PDG de Maserati, Roberto Ronchi.Ronchi ne perdra pas le sommeil pour ceux qui se plaignent des prix élevés de ses voitures. En fait, il est convaincu que le plus gros défi que devra relever Maserati -- maintenant propriété de Fiat -- sera de répondre à la demande, principalement des marchés émergents comme l'Asie et la Russie.Le fait que l'histoire de Maserati ne se résume pas à un simple coup de marketing aide à faire bonne figure.

Maserati Granturismo S 2009(Photo : John LeBlanc)

Maserati GranTurismo S 2009 - Cliquez ici pour voir la galerie complète

Le premier coupé GT du fabricant, le A6, a été lancé en 1947 -- l'année même où Ferrari a lancé sa première voiture de série et 16 ans avant la première Lamborghini.Comme la A6 originale, c'est le carrossier Pininfarina qui a dessiné la GranTurismo moderne. Et, à une époque où certaines voitures semblent volontairement confondre le beau et le laid, la Maserati fait un retour aux lignes classiques des voitures GT du début des années 60. Les indices visuels distinguant la GranTurismo de la version S plus musclée sont subtils. Les pourtours des blocs de feux sont maintenant noirs et il y a de nouveaux bas de caisse latéraux, des pneus surbaissés, des jantes différentes et un déflecteur arrière sur le coffre.Mécaniquement, on peut choisir entre des amortisseurs plus fermes de 10% ou la suspension optionnelle Skyhook, à deux modes, qui a été raffermie pour son utilisation dans la S.

Vous trouverez aussi un nouveau système d'échappement à deux modes et des freins Brembo plus puissants. Dans l'habitacle, les sièges sont offerts avec diverses options de cuir et d'Alcantara.

Maserati Granturismo S 2009(Photo : John LeBlanc)

Maserati GranTurismo S 2009 - Cliquez ici pour voir la galerie complète

Est-ce que Maserati a sorti le « grand » de GranTurismo?
Comme dans la Ferrari 430 Scuderia, dont elle reprend la transmission semi-automatique, il n'y a pas de levier de vitesse dans la GranTurismo S. Il n'y a que des boutons indiquant « 1 » et « R » sur la console centrale, pour les manœuvres de stationnement. Pour passer du 2e au 6e rapport, il faut utiliser les palettes montées au volant.Il y a aussi un mode entièrement automatique pour se promener et un mode automatique plus sportif. Le plus extrême, le mode entièrement manuel, est baptisé MC-S, qui exige même la participation du conducteur pour soutirer tout le potentiel de la voiture. Poussez le régime à 5500 tr/min, écrasez l'accélérateur au moins à 80 pour cent de sa course et vivez l'expérience de changements de rapport en un clin d'œil -- ou 100 millisecondes pour être plus précis.Le nouveau mode manuel automatisé représente une nette amélioration par rapport à l'ancienne boîte Cambiocorsa -- une manuelle « robotisée » avec laquelle, de l'aveu même des responsables Maserati, il était plutôt « délicat » de conduire en douceur.Passer au mode MC-S change aussi le timbre déjà mélodieux de l'échappement. Attrapez le V8 dans la bonne plage et vous pouvez jouer de la note d'échappement comme d'une trompette, passer d'un son gras au cri strident plus traditionnel des voitures italiennes.

Maserati Granturismo S 2009(Photo : John LeBlanc)

Maserati GranTurismo S 2009 - Cliquez ici pour voir la galerie complète


Basée sur la Quattroporte, la GranTurismo S est longue et large mais, contrairement à l'Aston Martin DB9, elle donne la sensation d'être petite et agile à son volant.Sur les petites routes à deux voies bien pavées entre Modène et Bologne, la GranTurismo S conserve la facilité de conduite de la GT « standard ».Selon Maserati, le V8 a été recalibré pour en augmenter le couple à bas régime par rapport à l'Alfa. Effectivement, il n'est pas souvent nécessaire de rétrograder pour dépasser des Fiat plus plébéiennes.Toutes les voitures que Maserati nous a fournies pour cette prise de contact étaient équipées de la suspension plus ferme à taux fixe. Avec des pneus à profil surbaissé (de 20 pouces, contre 18), cette combinaison était un peu rude en ville.Traitez-moi de poule mouillée mais, comme je ne conduisais pas une voiture super sport, je passais mon temps à chercher un interrupteur pour adoucir la suspension -- mais en vain. Maserati devrait sérieusement envisager de rendre la suspension Skyhook obligatoire si elle veut garder intacte l'expérience de conduite déjà sublime de la GranTurismo.

Maserati Granturismo S 2009(Photo : John LeBlanc)

Maserati GranTurismo S 2009 - Cliquez ici pour voir la galerie complète

Est-ce que la nouvelle S vaut vraiment 33 000 $ de plus?
C'est discutable, surtout parce que la GranTurismo de base est déjà une GT éminemment compétente et gratifiante à conduire telle quelle.L'ajout d'un plus gros V8, de la boîte séquentielle Ferrari et d'un échappement plus musical à la GranTurismo pour obtenir la version S ne fait qu'augmenter l'intensité de l'expérience sans sacrifier ni la fluidité ni la nature sport de la voiture.Peut-être que Enzo Ferrari se retournera dans sa tombe, mais il faut avouer que la GranTurismo S rend pratiquement superflue la Ferrari 612, deux fois plus chère.

Maserati GranTurismo S 2009

Fiche technique

Moteur
V8 DACT de 4,7 L
Puissance : 433 @ 7000 tr/min
Couple: 361 lb-pi @ 4750 tr/min
Transmission : semi-automatique à 6 rapports
0 à 100 km/h: 4,9 s (man.)
Vitesse maximale: 295 km/h

Dimensions
Empattement : 2941 mm
Longueur : 4877 mm
Largeur : 1915 mm
Hauteur : 1354 mm
Poids: man. 1881 kg
Diamètre de braquage : 10,7 m
Coffre : 260 L
Réservoir de carburant : 86 L

Prix
158 900 $

Concurrentes
Aston Martin DB9, Bentley Continental GT, Ferrari 612 Scaglietti, Jaguar XKR, Mercedes CL, Porsche 911.

SOMMAIRE DE CET ESSAI COMPLET

Maserati Granturismo S 2009(Photo : John LeBlanc)

Maserati GranTurismo S 2009 - Cliquez ici pour voir la galerie complète

POUR
-Plus rapide, plus puissante Maserati jamais produite en série
-Lignes italiennes exquises
-Notes d'échappement et mécaniques stimulantes
-Boîte séquentielle vive
-Expérience de conduite grand tourisme passionnante
CONTRE
-La suspension ajustable devrait être livrée en série
-Supplément de prix pas forcément justifié