Les plus et les moins mortelles

Depuis 25 ans, la sécurité est au centre de nos préoccupations en matière d'automobiles. Les cotes de sécurité sont devenues un argument de vente comme la consommation ou la fiabilité. Et il faut admettre que des progrès faramineux ont été accomplis depuis l'apparition des premiers ABS. Pourtant, pour certains, une auto ne sera jamais assez sûre.

L'Insurance Institute for Higway Safety (IIHS), institut de promotion de la sécurité surtout connu du grand public pour ses essais de collision, vient de présenter une étude plutôt originale sur la sécurité routière. Elle a analysé les taux de décès des conducteurs des modèles 2005-08 sur la période 2006-09. Ce qui rend cette étude intéressante c'est qu'elle est ancrée dans la réalité et non pas juste sur des essais en laboratoire.

L'institut a analysé les statistiques américaines d'accidents mortels pour chaque modèle 2005-08 immatriculé à plus de 100 000 exemplaires (soit un total de plus de 65 millions de véhicules) pour déterminer le taux de mortalité par million de véhicules. En plus, elle a analysé les circonstances pour déterminer les risques en cas de d'impact direct ou de retournement.

Les conclusions de cette enquête sont plutôt surprenantes et, heureusement, largement positives. L'aspect positif est que, comme on s'y attendait un peu, nos autos nous protègent de mieux en mieux. L'enquête sur les modèles 1989-1993 indique un taux moyen de mortalité de 110 décès par million de véhicules. Ce taux passe à 87 pour les modèles 1999-02, puis à 79 pour les modèles 2002-05 et enfin à 48 pour les modèles 2005-08. Impressionnant!

La surprise vient du fait que les VUS, encore décriés il y a quelques années pour leur facilité à se retourner, sont devenus des engins très sûrs. Ils présentent maintenant un taux de mortalité sensiblement en dessous de la moyenne. L'IIHS pointe les importants progrès techniques qui ont été réalisés, notamment le contrôle de stabilité, qui inclut parfois des mesures anti-retournement. La bonne nouvelle est que le contrôle électronique de stabilité sera bientôt obligatoire sur toutes les voitures neuves.

Avant de conclure de façon définitive sur la sécurité de tel ou tel véhicule, il est important de rappeler que ces chiffres tiennent aussi compte du comportement des conducteurs de ces véhicules. Et ça, ça fait toute une différence!

Nous avons divisé l'importante quantité de chiffres fournie par l'IIHS en 3 catégories :

-Modèles avec le taux de mortalité le plus élevé


-Modèles avec le taux de mortalité le plus faible


-Les taux de mortalité par catégorie de véhicules et par poids

Signification des chiffres :
Général
: taux de mortalité incluant tous les types d'accidents (nombre par million de véhicules)
Multiple : taux de mortalité dans des accidents impliquant de multiples véhicules
Simple : taux de mortalité dans des accidents impliquant un seul véhicule
Retournement : taux de mortalité dans un accident impliquant un seul véhicule en retournement (sous indice de « Simple »)
4RM : 4 roues motrices