Toyota Prius 2010(photo : Justin Couture)

S’il y avait un endroit où la Toyota Prius devrait se sentir chez elle, ce serait la Californie. Le caractère progressif de sa population, la Silicon Valley et ses experts de la technologie, combinés à Hollywood, ont contribué à y propulser la Prius au rang de vedette de cinéma.

Toyota Prius 2010(photo : Justin Couture)

Yountville, Calif. - Par le volume, c'est ici que se vendent le plus de Prius dans le monde, un point qui frappe dès les premiers pas en sortant de l'aéroport de San Francisco. Où que vous regardiez, vous verrez l'un de ces hybrides en forme de goutte d'eau. Impossible de lancer un caillou dans tout l'état sans en atteindre une.

Traduit grossièrement en latin, Prius veut dire « aller de l'avant », une description convenant bien aux deux générations de ce modèle qui s'est vendu à 1,4 millions d'exemplaires dans le monde. D'où la question : que peut bien faire Toyota à partir de là? La réponse est simple. Reprendre les points forts de la voiture actuelle -- son design d'avenir et sa consommation réduite -- et les améliorer tout en rendant la voiture plus accessible au grand public.

Changements évolutifs dans le design

Toyota Prius 2010(photo : Justin Couture)

Durant cette prise de contact avec la Prius 2010, qui sera disponible à partir de juin, ce nouveau modèle est passé relativement inaperçu. Elle n'a pas fait tourner les têtes, ni n'a attiré les questions des passants. Et même ici, dans l'état où elle est officieusement chez elle, les « autochtones » n'ont pas semblé remarquer son nouveau design. Très bien. De loin, l'allure du véhicule n'a pas beaucoup changé : ses lignes emblématiques, dessinées par le vent, et son museau amical sont toujours là.

De près, les changements se remarquent plus facilement. La carrosserie est légèrement plus longue et large, les traits caractéristiques plus prononcées. Les blocs de feux ronds et un peu massifs ont été remplacés par d'autres aux lignes plus aigues; le capot a maintenant un renflement au centre, qui soulève l'emblème Toyota, et les lignes de ceinture sont en pente, parallèles aux vitres latérales.

Pourtant, malgré un caractère plus prononcé, la Prius est toujours soumise aux lois de l'aérodynamique. Les essais en soufflerie ont contribué à optimiser le flot de l'air; la nouvelle Prius bénéficie d'un fond de caisse plus lisse et d'un plus grand déflecteur arrière; elle offre un choix entre des jantes en alliage de 15 ou 17 pouces, ces dernières avec un déflecteur réduisant la traînée. Toutes ces modifications abaissent le coefficient de traînée de 0,26 à 0,25.

Plus grosse et plus puissante, mais moins gourmande

Toyota Prius 2010(photo : Justin Couture)

Sous le capot se cache un groupe motopropulseur dont 90 pour cent est nouveau. Le moteur à essence est maintenant de 1,8 L (contre 1,5 L auparavant), sa transmission à variation continue est complètement dépourvue de courroie et sa batterie est à la fois plus puissante et plus légère. La puissance de ce moteur est donnée à 98 chevaux (contre 76), le couple à 105 lb-pi (contre 82). La puissance combinée des moteurs à essence et électriques est maintenant de 134 chevaux.

Les conducteurs ont maintenant le choix entre quatre modes de conduite : Normal, Eco, Power et EV. Le mode Eco maximise tous les paramètres pour une conduite plus verte. Le mode Power procure des accélérations plus rapides et des réactions plus vives mais la voiture consomme davantage. Le mode EV fera certainement la joie des propriétaires du modèle précédent : il permet de rouler en silence en mode électrique, jusqu'à une vitesse de 40 km/h. Cependant, en modes normal et Eco, il est possible de rouler exclusivement sur l'énergie électrique jusqu'à près de 65 km/h.

Les performances hivernales de cette hybride, une préoccupation pour les Canadiens, ont également été revues. Un nouveau système de récupération de la chaleur réduit le temps de mise à température du moteur, permettant ainsi de le couper plus rapidement et, ainsi, pouvoir rouler plus sur l'énergie électrique.

Toyota Prius 2010(photo : Justin Couture)

Malgré l'augmentation de sa puissance, la Prius 2010 est plus frugale. Les estimations préliminaires donneraient une consommation moyenne de 3,6 L/100 km en ville et de 4 L/100 km sur la route. La consommation la plus basse du modèle précédent est de 4,1 L/100 km. Bien que le moteur soit plus puissant, il produit aussi davantage de couple, ce qui permet d'abaisser le régime à vitesse de croisière et de consommer moins. La Prius accélère de 0 à 100 km/h en près de 10 secondes.

Pour voir quel genre d'avantage le nouveau modèle possède sur l'ancien, John LeBlanc, collaborateur de MSN Autos, et moi avons effectué la même boucle mixte au volant d'un modèle 2009 et du nouveau modèle. La différence est notable : leurs consommations respectives étaient de 4,4 et 3,9 L/100 km. D'autres journalistes, avec un pied délibérément plus léger, ont obtenu une consommation moyenne inférieure à 2,9 L/100 km dans la Prius 2010. Assez impressionnant merci!

Affaires intérieures

Toyota Prius 2010(photo : Justin Couture)

L'habitacle de la nouvelle Prius est conçu pour mieux accommoder les passagers. Asseyez-vous dans la voiture et vous sentirez la différence. Il est toujours futuriste, avec son bloc d'instruments surplombant le tableau de bord et son volant ovale. Grâce au siège ajustable en hauteur et à la colonne de direction télescopique, le conducteur peut enfin trouver une position de conduite confortable.

Quelques bizarreries demeurent : le levier de vitesse qui sort de la console comme un manche à balai, ou le Touch Tracer, une interface par le toucher qui vient faire flotter une image des commandes au volant dans le bloc d'instruments. L'écran de visualisation du groupe motopropulseur -- montrant la provenance des sources d'énergie électrique ou thermique -- est maintenant à hauteur des yeux dans le bloc de cadrans, pour minimiser les distractions.Pour attirer les consommateurs habitués au luxe, la Prius est maintenant offerte avec certains éléments de confort comme un toit ouvrant, des sièges chauffants à panneaux de cuir et une caméra de recul.

Toyota Prius 2010(photo : Justin Couture)

Pour ceux qui considèrent que la Prius devrait établir les tendances technologiques vertes, la Prius est maintenant disponible avec des phares à DEL, un régulateur de vitesse à radar et une fonction de stationnement automatique (vu sur la Lexus LS).

Pour augmenter le facteur d'étonnement de la voiture, il y a maintenant un capteur solaire dans le toit panoramique servant à alimenter un ventilateur intérieur qui maintient la voiture plus fraîche lors des journées chaudes. Et, alors que certaines voitures disposent de démarreurs à distance, la Prius offre en option un climatiseur à distance : appuyer sur un des boutons de la télécommande pour lancer le climatiseur qui fonctionne alors sur la batterie de la voiture et abaisse la température de l'habitacle avant votre arrivée.

Avec des sièges moins épais, la nouvelle Prius offre un volume intérieur de niveau moyen, permettant à deux passagers de 1,80 m de s'asseoir l'un derrière l'autre. Le coffre est également plus volumineux et peut maintenant engloutir trois sacs de golf complets.

Moins une « anomalie », davantage une véritable voiture

Toyota Prius 2010(photo : Justin Couture)

Bien qu'il serait totalement absurde d'acheter une Prius seulement pour ses performances (sans parler de consommation ou de pollution), la nouvelle génération s'en tire beaucoup mieux sur la route.

L'objectif principal de Toyota avec sa nouvelle Prius était d'offrir un véhicule plus « naturel », ce que la marque a fait en modifiant les réactions de la direction et du freinage. Le volant ovoïde est léger comme une plume et n'offre aucune sensation, même si la voiture est plus précise en virages et nécessite moins de corrections pour maintenir une trajectoire à vitesse de croisière. Les quatre freins à disque de la Prius ont aussi une sensation plus naturelle; pas autant que dans une voiture conventionnelle, mais la pédale est moins abrupte et la transition à la phase de régénération au freinage est améliorée.

Mon modèle d'essai Touring était équipé de ressorts et d'amortisseurs plus rigides, de plus grosses barres antiroulis et de pneus toutes saisons Michelin Pilot 215/45R17. Cette combinaison rapporte d'importants dividendes -- en virage, le modèle précédent donnait l'impression d'être posé timidement sur la pointe des pieds, sans la moindre finesse. Avec ces nouveaux pneus, la Prius permet d'attaquer les virages plutôt que de les craindre. Et, bien que ce ne soit pas du tout une voiture sport, elle est nettement plus compétente. Surpris? Certainement, dans mon cas.

Certaines bizarreries demeurent

Toyota Prius 2010(photo : Justin Couture)

L'expérience derrière le volant n'est cependant pas parfaite. Bien que la pédale de frein soit beaucoup plus progressive dans son comportement et que la transition entre les modes électriques et à essence soit impossible à détecter, la suspension de la Prius rebondit encore beaucoup. Elle transmet une bonne part des bruits de roulement dans l'habitacle. Cependant, Toyota a compensé cette situation avec un excellent système audio fourni par JBL. Et, bien que sa servodirection entièrement électrique soit plus précise, la Prius exige toujours votre attention -- mais à un degré moindre -- pour garder le cap en ligne droite.

Le prix de la voiture sera annoncé lorsque la voiture sera disponible, en juin.

Bien que la troisième génération de la Prius semble familière en surface, ce qui compte le plus n'est pas visible. Grâce à son air familier, la nouvelle Prius fera moins tourner les têtes mais il s'agit sans conteste d'un véhicule plus abouti qui devrait convaincre beaucoup plus de gens. Bien que les Volt, Insight et autres solutions frugales arrivent bientôt, la Prius porte toujours aussi bien son nom : elle est toujours en avance sur son temps.

Fiche technique

Moteur
L4 1,8 L DACT à cycle Atkinson
Puissance : 98 ch @ 5200 tr/min
Couple : 105 lb-pi @ 400 tr/min
Moteur électrique : 80 chevaux et 153 lb-pi de couple
Puissance totale : 134 chevaux
Transmission : à variation continue
Consommation ville : 4,0 L/100 km
Consommation route : 3,6 L/100 km

Dimensions
Empattement : 2700 mm
Longueur : 4460 mm
Largeur : 1745 mm.
Hauteur : 1480 mm.
Pneus : 195/65R15 ou 215/45R17 (option)

Prix
Au lancement, en juin.

Concurrentes
Honda Civic Hybrid, Honda Insight

Sommaire de cet essai

POUR
-Habitacle ergonomique et confortable
-Plus économique tout en étant plus puissante
-Tenue de route nettement améliorée (avec les roues de 17 pouces et les pneus Michelin Pilot)

CONTRE
-L'isolation au bruit pourrait être meilleure
-Certains équipements sont trop chers
-L'expérience de conduite n'est pas encore exactement celle d'une voiture normale

Plus de sujets :
Toyota Venza 2009
Toyota Sequoia 2009
Toyota Highlander 2008